Election présidentielle 2018 : Plus de 29 milliards de FCFA pour l’organisation du scrutin

« Toutes insinuations tendant a faire croire que le gouvernement du Mali peine a mobiliser  les ressources nécessaires pour financer les élections générales sont fausses, infondées et malicieuses » dixit le ministre de l’Economie et des Finances

Le ministre de l’Economie et des Finance, Dr Boubou Cissé était l’invité principal de 20 heures du 1er juillet dernier pour parler du financement des élections présidentielles de 2018.

Dans son éclairage sur ce sujet, le ministre a rassuré que le Président de la République avait  instruit au gouvernement de  prendre les dispositions nécessaires, afin d’assurer le financement des élections  générales sur fonds propres. Toutes choses que l’hôtel des finances a pris en compte depuis l’arbitrage du budget 2018. Selon Boubou Cissé cette mesure visait à éviter que le financement soit dépendant des partenaires. Pour ce faire, dira Boubou Cissé, c’est un montant de  29 milliards et poussière de FCFA, qui a été réparti entre les six structures en charge de l’organisation de l’élection présidentielle de 2018, notamment le ministère de l’Administration territoriale, la Délégation générale des élections, la Commission électorale nationale indépendante, la Cour constitutionnelle, le Comité national de l’égal accès aux medias d’Etat et le ministère de la Sécurité et de la Protection civile. A en croire le ministre de l’Economie ce budget a été arrêté suite à un arbitrage avec les six structures en charge de l’organisation de ces échéances électorales.

Pour couper court aux rumeurs évoquant l’incapacité du gouvernement à faire face au financement, Dr Cissé a insisté qu’il n’en était rien, << j’insiste il n’y à pas de problème de financement des élections générales dans notre pays. Toutes insinuations tendant a faire croire que le gouvernement du Mali peine a mobiliser les ressources nécessaires pour financer les élections générales sont fausses, infondées et malicieuses>>a-t-il précise.

Parlant du cas de la CENI, Boubou Cissé a expliqué que le budget de cette structure a connu une augmentation significative. Le budget mis a la disposition de la CENI est suffisant pour organiser les élections de 2018. La CENI a reçu des crédits budgétaires à hauteur de 5 milliards 800 millions de FCFA pour le  suivi et la supervision des élections générales. Un montant supérieur à ceux de 2017, et 2013, où la CENI avait reçu respectivement, 1,3 milliard de FCFA pour 2007 et 4, 3 milliards pour 2013. Selon le ministre Cissé, la CENI n’étant pas le maitre d’œuvre de l’organisation des élections, peut assurer sa mission avec le budget qui lui à été alloué a estimé le ministre Cissé.

Il a également précisé que c’est un budget de 49 milliards pour l’organisation des élections générales de 2018. Le pays n’ayant pas des ressources illimitées a jugé nécessaire de loger l’argent au niveau du Trésor public sous l’œil vigilant du ministre.

Avant de finir, Dr Cissé a précisé que mise a part la distribution des cartes d’électeurs dans certaines localités difficiles d’accès, les partenaires du Mali n’ont contribué en rien dans le budget.

Mohammed Naman Keita

Source: 22 Septembre

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *