EN DISGRACE A OUELESSEBOUGOU : Le député Bourama Tidiane Traoré récupère ses ‘’motos politiques’’

Le monde des affaires est différend du marigot politique. C’est ce que l’incorrigible Bourama Tidiane Traoré, député élu dans la circonscription électorale de Kati, est en train d’apprendre en ses dépens. Sans vision politique, il s’attaque à ses alliés d’hier en cherchant à récupérer la « chinoiserie » qu’il leur avait donnée.

Se hisser au sommet est certes difficile, mais s’y maintenir l’est beaucoup plus, nous enseigne un proverbe de chez nous. Bourama Tidiane Traoré, alias Banazolé Bourama, est confronté à cette assertion aujourd’hui. Son ascension politique à Ouélessébougou n’a été que d’une courte durée. Récemment, la majorité de la population du Djitoumou avait cru en la bonne foi de Bouraman Tidiane Traoré à faire avancer la localité avec l’humilité qui caractérise leur communauté. C’est pourquoi le député était apprécié par les populations du terroir. Mais, au fils du temps, comme une malédiction, ce héro d’hier a vite décrié par les siens.  Prenant ses militants pour des butins de guerre, ils sont nombreux ses adeptes d’hier qui dénoncent son arrogance.  Son petit pouvoir d’achat qui lui fait croire qu’il est le centre du monde, contraire à l’orthodoxie, précipité sa descente aux enfers. Les gens lui tournent le dos en cascade. Il ne représente que l’ombre de lui-même. Les deux faces grillées, Bourama Tidiane Traoré se trouve désemparé. Car, mal aimé dans sa formation politique où il fait un travail de fraction, l’élu de Kati est vomi par les siens.

La traversée de cette période triste de son histoire politique lui rend méconnaissable. Selon des sources concordantes, Bourama Tidiane Traoré mènerait une chasse aux sorcières. Ainsi, il récupère progressivement les motos qu’il avait attribuées aux militants de son association « Horonya »,créée pour les besoins des communales de 2016. Les motos récupérées sont aujourd’hui au nombre de 4. Notamment 3 dans la commune de  Ouéléssébougou, et une (1) dans la commune de Dialakoroba. Selon les mêmes sources, il cherche activement  3 autres motos dont  1 dans la commune rurale de Sanankoro Djitoumou ; précisément à Diago, 1  à Bougouba, dans la commune de Faraba, 1 autre dans la commune rurale de Tiakadougou Dialakoro. Le tort de ces gens,c’est de ne pas obéir aux ordres du député, lesquels ordres sont parfois contraires aux valeurs sociétales du terroir.

Faut-il le rappeler, Bourama Tidiane Traoré est un personnage complexe tant au plan politique que dans le domaine social. Il serait très difficile de travailler avec lui.  Son frère, Niankoro Yeah Samaké, ancien ambassadeur du Mali en Inde, et le juge Diadié Touré ne diront pas le contraire.

Sur le plan politique, s’il est difficile de le qualifier de prostitué, pour n’avoir fait que deux formations politiques, il peut difficilement prouver  sa fidélité à un parti. Pour preuve, nonobstant son statut d’élu national sous les couleurs du RPM, son agissement lors d’un déplacement du Président IBK à Sikasso donne matière à réflexion.

En novembre 2017,  Bananzolé Bourama avait essayé de saboter l’étape d’Ouélessébougou en tentant de démobiliser les populations, alors que la visite du Président de la République constituait une occasion en or pour les populations de soumettre à IBK leurs doléances. Après la grande campagne médiatique du conseil communal  à l’époque, à la veille de l’arrivée du Président, le député Bourama Tidiane a réquisitionné nuitamment toutes les stations radios de la localité pour démobiliser les populations. Il leur a alors annoncé que le Président IBK ne fera pas d’escale à Ouélessébougou, au motif qu’il n’aurait pas été informé. Malheureusement pour lui, il a été désavoué par les siens. Les habitants sont sortis massivement pour réserver un accueil digne de ce nom au chef de l’Etat qui a pris le soin de les écouter et de prendre leurs doléances des mains des responsables communaux.

Cette animosité politique en 2017 a failli avoir une répercussion sur la présidentielle de 2018. Car engagée pour la réélection d’IBK, la population de Ouélessébougou a failli renier sa conviction au motif que Bourama Tiadiane prendra la paternité de leur mobilisation qui  n’est pas liée à sa personne. Il a fallu l’intervention du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga pour engager à nouveau les habitants de ladite localité. Comme pour dire que ce député est un trouble-fête.

Oumar KONATE     

Facebook Comments

2 Replies to “EN DISGRACE A OUELESSEBOUGOU : Le député Bourama Tidiane Traoré récupère ses ‘’motos politiques’’”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *