En fin il sort de l’ombre : Makan Fily Dabo l’homme des textes administratifs

Depuis janvier 1988, le natif de Mahina dans la région de Kayes, Makan Fily Dabo est dans l’administration à la suite du concours d’entrée à la fonction publique. Ayant accompli sa formation militaire, il est envoyé à Sikasso comme Chef section étude au projet d’aménagement agropastoral de Sikasso. Soucieux d’être toujours bien formé, il fait le concours d’entrée à l’université internationale d’Alexandrie en Egypte où il sort avec un diplôme d’étude professionnelle approfondie (DPA) 3ème cycle en 1994 en gestion de l’environnement avec mention très bien. Après beaucoup de formations dans divers domaines Communication, Management, Économie du développement, Gestion des projets, Gestion des ressources humaines, etc. Dès son retour, il est affecté à la cellule de planification du ministère du Développement Rural et de l’Environnement où il sera expert dans le cadre de l’élaboration de la stratégie de développement des régions du nord. Laquelle rencontre, on se rappelle, sera soumise à la grande rencontre Gouvernement-Partenaires au développement en juillet 1995 présidée par IBK en tant que Premier ministre. Ensuite, Makan Fily DABO sera Conseiller Technique dans divers départements de 1997 en Janvier 2002. A partir de cette date jusqu’en Mai 2006, respectivement Secrétaire général du ministère de l’Équipement – Aménagement du territoire – Environnement et Urbanisme.

Puis Équipement – Aménagement du territoire et Urbanisme. Ensuite, Équipement et des Transports. Très serviable, il sera Secrétaire technique pour l’élaboration du projet décennal de développement des régions nord du Mali (2007-2016) qui a fait l’objet d’un forum (forum de Kidal en mars 2007). Dans la foulée, il est nommé Secrétaire général du conseil malien des chargeurs et ensuite Directeur de cabinet du Premier ministre Modibo Sidibé de juillet 2009 à novembre 2011. Sous IBK , il est nommé Secrétaire général de l’équipement, des Transports et du Désenclavement, puis après celui des Infrastructures et de l’équipement poste qu’il occupait depuis 2015 jusqu’à la date de sa nomination comme ministre des Infrastructures et des Transports pour la transition.
Faut-il le rappelé, Makan Fily était le doyen des secrétaires généraux des départements ministériel du Mali et aussi le porte-parole.

Son seul souci étant le Mali lui a permis d’avoir la médaille du Mérite national avec Effigie Abeille en 1998 sous Alpha Oumar Konaré, celle de Chevalier de l’Ordre National en 2011 sous ATT et enfin Officier de l’Ordre national en 2017 sous IBK. Tout cela pour services rendus au Mali, sa patrie qu’il aime tant.

Le nouveau ministre des Infrastructures et des Transports, est un patriote, intègre, un véritable bosseur et quelqu’un de très objectif. Il est sur un terrain qu’il maitrise parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *