En visite à Ansongo : Le premier ministre annonce le recrutement de 10.000 militaires

Ce recrutement est prévu dans le cadre du nouveau concept d’opération adopté par le Conseil supérieur de la défense

Pour le deuxième jour de sa visite dans la Région de Gao, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, était à Ansongo où il a annoncé le retour très prochain de l’Armée à Labbezanga et le recrutement de 10.000 hommes pour renforcer la présence des Forces armées maliennes (FAMa) sur l’ensemble du territoire. «Le chef d’état-major général des Armées et le ministre de la Défense ont proposé au gouvernement pendant le Conseil supérieur de la défense, un document qui a été accepté et qui sera le nouveau concept opérationnel. Il y aura dans ce nouveau concept opérationnel, un recrutement de 10.000 hommes supplémentaires. Cela va permettre à nos forces de défense et de sécurité d’être beaucoup plus présentes en quantité et en qualité dans les zones où elles ne l’ont pas été ces derniers temps», a détaillé Dr Boubou Cissé.
Quant au retour des FAMa à Labbezanga, il se fera dans les semaines à venir, avec un effectif plus important et des moyens adéquats pour assurer la quiétude et la sécurité des populations, a ajouté le chef du gouvernement.
À son arrivée à Ansongo, le Premier ministre a été accueilli par le préfet du Cercle d’Ansongo, Waly Silimakan Sissoko et le maire Alassane Sidi Touré. Après avoir rendu visite aux notabilités, Dr Boubou Cissé a présidé une conférence des cadres.
Premier à prendre la parole, le maire a présenté sa commune avant d’égrener les difficultés liées à l’insécurité. Selon lui, malgré les efforts du gouvernement et des organisations non gouvernementales, la majorité des actions de développement sont interrompues à cause de l’insécurité. Alassane Sidi Touré a aussi demandé l’extension des réseaux d’EDM et de la Somagep à certains quartiers de la ville d’Ansongo.
Pour sa part, le préfet Waly Silimakan Sissoko a mis l’accent sur les efforts consentis par les forces de défense et de sécurité dans la protection des personnes et de leurs biens. Il a aussi demandé au Premier ministre, l’aménagement de certains périmètres agro-pastoraux pour rendre efficace leur productivité en vue de satisfaire les besoins locaux. Lors de cette rencontre, les préoccupations formulées par les populations tournaient autour de l’insécurité, du retour de l’Armée à Labbezanga, de la réalisation d’infrastructures de développement, du manque d’ambulance pour le centre de santé, du désarmement des ex-combattants de la zone et de la prise en charge des orphelins et des veuves.

………lire la suite sur lessor.site

6 Replies to “En visite à Ansongo : Le premier ministre annonce le recrutement de 10.000 militaires”

    1. Quelle bonne nouvelle. Arrêter de berner les gens. Prenez de vous sous et fermez vos becs. Boubou Caisse sera bientôt sacrifié comme les autres premiers ministres.

  1. C’est tres bien mais il faut encore plus de soldats, le plus possible il faut faire peur aux terroristes. On doit pas leur laisser le champ libre on doit les bloquer sur tous les terrains possibles

  2. L’association Cisse-IBK est excellente. Elle fait beaucoup de bien au Mali. Elle amene beaucoup de serenite et de serieux au pays. Force a vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *