Fédération ivoirienne de football : Drogba rejeté par ses pairs

La Fédération ivoirienne de Football (Fif) s’apprête à renouveler son président. L’Assemblée générale ordinaire élective initialement prévue pour le 16 mai 2020 a été reportée pour raison de pandémie à coronavirus. Candidat pour la présidence de la Fif, l’ancien international ivoirien, Didier Drogba, ne pourra pas compter sur la voix des anciens footballeurs ivoiriens qui lui reprochent “un manque de respect” à leur égard.

Président sortant, Sidy Diallo ne se présentera pas à sa propre succession. Ainsi, il laisse la voie libre à 3 prétendants : Sory Diabaté, Idriss Yacine Diallo et Yves-Didier Tébily Drogba.

Considéré comme candidat du président sortant, Sory Diabaté part avec les faveurs du pronostic pour avoir été également vice-président en plus d’avoir occupé le poste stratégique de secrétaire général de la Fif. Mais la notoriété de l’ancienne star du ballon rond ivoirien, Didier Drogba, pourrait troubler le jeu. Sauf que ce dernier s’est déjà mis dans le dos une partie de l’électorat. L’association des anciens footballeurs ivoiriens lui reprochant “un manque de respect” pour justifier leur déni de soutien à l’un des leurs.

D’après la presse locale, l’ancien milieu défensif des Éléphants, Didier Zokora a fait une sortie fracassante sur une radio de la place à l’encontre de l’ex capitaine emblématique qui aurait manqué de respect au groupe. Ce que nous reprochons à Didier Drogba, c’est qu’en tant président d’honneur de l’Association des anciens footballeurs de Côte d’Ivoire, il n’a jamais été présent à une seule réunion. Didier Drogba ne nous a même pas prévenus de sa candidature à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (Fif). C’est un gros manque de respect !, a déclaré celui qui est surnommé Maestro.

Pour l’élection du président de la Fif, le collège électoral est déjà connu. Il s’agit de: les 14 clubs de Ligue 1 (3 voix chacun), les 24 clubs de Ligue 2 (2 voix chacun), les 38 clubs de D3 (une voix chacun) et les groupements d’intérêt (les associations d’anciens joueurs, des arbitres, des médecins, des entraîneurs) qui ont une voix chacun.

Alassane CISSOUMA

malitribune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *