FMI : Conclusion d’un accord sur la 9e revue de l’accord Fec-Mali

Les communiqués de presse de fin de mission contiennent des déclarations des équipes des services du FMI qui rendent compte de leurs conclusions préliminaires. Les avis exprimés dans la présente déclaration sont ceux des services du FMI et ne correspondent pas nécessairement à ceux du conseil d’administration du FMI.

A partir des conclusions préliminaires de cette mission, les services du FMI prépareront un rapport qui, sous réserve de l’approbation de la direction, sera présenté au conseil d’administration pour examen et décision.

Une mission du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Boriana Yontcheva, a mené des discussions avec les autorités maliennes du 18 au 24 avril 2018 à Washington DC sur la 9e revue du programme économique et financier du gouvernement appuyé par le FMI dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (Fec).

A l’issue des discussions, Mme Yontcheva a fait la déclaration suivante : “Les autorités maliennes et les services du FMI sont parvenus à un accord préliminaire sur la conclusion de la 9e revue du programme économique et financier du Mali soutenu par la Fec du FMI, sous réserve de l’approbation par la direction et le conseil d’administration du FMI. Il est prévu que ce dernier examine le rapport conjoint des services du FMI relatif à la 8e et la 9e revue ainsi que les consultations au titre de l’article IV fin mai 2018.

La mission et les autorités ont examiné l’exécution budgétaire pour 2017 et le début 2018. Tous les critères de performances du programme à fin décembre 2017 ont été atteints et tous les indicateurs quantitatifs ont été respectés. Les autorités se sont engagées à continuer leurs actions pour permettre d’atteindre les objectifs du programme et réduire les vulnérabilités à court et moyen termes.

La reprise économique est entrée dans sa 5e année et la croissance du PIB réel devrait rester robuste dans le court terme malgré des défis sécuritaires persistants. L’inflation devrait rester en deçà du plafond régional. L’exécution budgétaire de 2017 et la loi de finances 2018 sont conformes aux objectifs du programme et à l’objectif de convergence du déficit, d’ici 2019, vers la norme de 3 % du PIB établie au niveau régional par l’Uémoa.

L’équipe des services du FMI tient à remercier les autorités et leurs interlocuteurs du secteur privé de leur appui et de leurs entretiens constructifs”.

L’équipe a rencontré le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, le conseiller économique du président, Ibrahim Bocar Ba, le directeur national de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Konzo Traoré, de hauts fonctionnaires et des partenaires au développement.
Source: L’Indicateur du Renouveau

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *