Formation du nouveau gouvernement: La plateforme des femmes Leaders du Mali dénonce la violation de la loi 052

 C’était ce lundi 06Mai 2019 à la faveur d’une conférence de presse tenue dans les locaux du Centre National de Documentation et d’Information de la Femme et de l’Enfant. (CNDIFE)

Objectif : Informer l’opinion nationale et internationale sur la situation politique du pays, et singulièrement sur le calvaire des femmes et les enfants.
Ont pris part à cette rencontre, plusieurs associations féminines, les femmes des partis politiques, et le ministère de la Promotion de la femme de l’Enfants et de la Famille.
Elles étaient toutes là pour faire entendre leur voix, et surtout leurs cris de cœur à propos de la situation politique du pays. En prenant la parole au nom de la plateforme des femmes leaders du Mali, Mme Traoré Nana Sissako, s’est réjoui de la présence massive de ses sœurs à cette rencontre malgré le mois du ramadan. « Les femmes du Mali, veulent à travers cette rencontre les hommes de medias, exprimer leur volonté inébranlable de contribuer à l’avènement d’un Mali de paix, de justice sociale, de cohésion et de vivre ensemble. » A telle déclaré avant d’ajouter que « Les femmes du Mali, depuis l’éclatement de la crise multidimensionnelle en 2012 ont entrepris plusieurs actions et démarches en faveur de la cohésion sociale, de la paix et de la sécurité. »
Egalement au cours de cette conférence de presse, la plateforme des femmes leaders du Mali, s’est indignée de la non prise en compte de la loi 0-52 relative au genre dans le cadre de la formation du nouveau gouvernement. Pour ses femmes c’est la désolation, l’incompréhension et l’indignation.

Pour faire entendre leur voix et demander le respect de la loi 052 plusieurs actions sont prévues par la plateforme des femmes leaders dans les jours à venir.

Sur la situation Socio politique, la plateforme des femmes Leaders du Mali fait des recommandations. La prise des dispositions idoines, militaires et sécuritaires pour assurer la sécurité des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire national.
Une gestion urgente de la situation des femmes, et des enfants déplacés ou refugiés dans les zones difficiles en cette veille de l’hivernage.
De veiller pour qu’il n’y ait pas d’impunité, et de punir les crimes d’Aguelhoque, Ogossagou, et Guiré. Telles sont entre autres recommandations formulées par la plateforme des femmes leaders du Mali.

A noter enfin que la plateforme des femmes leaders a été créée le 08 Avril2015

Mohamed Kanouté Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *