Front Syndical: L’APRM portée sur les fonds baptismaux

Il a été plébiscité ce samedi 30 Novembre 2019 au cours des travaux du premier congrès de l’Alliance Pour la Police Republique du Mali (APRM) tenu au Carrefour des Jeunes de Bamako. Sergent Chef Seydou K Baradji de la Compagnie de la Circulation Routiere (CCR) dirige desormais l’Alliance Pour la Police Republique du Mali (APRM).
C’était en présence du représentant du Directeur Général de la Police, des délégués venus de Bamako et de l’intérieur et autres syndicats de la police tels : Le Syndicat de la Police Nationale. (SPN – UNTM), le Syndicat des Officiers de Police et le Syndicat Autonome de la Police ( SAP).
Tribune de rencontre et d’echanges d’expérience en matière de lutte syndicale, ce premier congrès de l’Alliance pour la Police Republique du Mali a été une opportunité pour les congressistes de se pencher sur les textes de l’Alliance à s’avoir les statuts et reglement et la mise en place du nouveau bureau.
Pour le tout nouveau président, le sergent chef Seydou K Baradji, la voix etrainte par l’émotion s’est rejoui de la confiance placée en sa modeste personne. « La lutte syndicale n’est pas facile et j’ai besoin de votre soutiens, accompagnement et bénédictions. L’APRM ne faillira à sa mission celle de defendre les intérêts de l’ensemble des policiers sans distinction de grade », a-t-il déclaré.


Selon lui, dans les jours à venir l’Alliance pour la Police République du Mali organisera des tournées dans les commissariats et unités spéciales pour aller à la rencontre des policiers et échanger avec eux sur les difficultés auxquelles ils restent confrontées.
Les syndicats présents à ce premier congrès ont tour à tour mis l’accent sur l’importance du pluralisme syndical au sein de la police qui doit être une force et un moyen de pression pour la défense des droits des policiers. Pour le Major Tiekouta Kanté du (SPN – UNTM) en bon policier et syndicaliste expérimenté il a profité de cette tribune pour se rejouir de la tenue de ce congrès qui n’est autre que la matérialisation du syndicat.
« Un syndicat c’est pour la défense des intérêts matériels et moreaux des syndiques et cette lutte n’est jamais facile car la route est longue et chemin truffés de pièges », a-t-il soutenu.
Le sergent chef Seydou K Baradji fils de policier est un jeune exemplaire et courageux. Il n’a pas manqué de louer les mérites du tout nouveau président de l’Alliance pour la Police Republique du Mali.
« Présent à ce congrès le président du Syndicat Autonome de la Police (SAP) Bougouna Baba Dembélé a rappelé aux délégués venus pour la circonstance la nécessité de communiquer entre eux mais surtout l’importance pertinante de payer les cotisations pour les actions futures du bureau sans quoi le président sera le seul à porter toutes les charges »,
a-t-il martelé.
Il a aussi mis l’accent sur l’importance du syndicat mais surtout de ses différentes missions. En présidant les travaux de ce premier congrès de l’Alliance pour la Police Repulique du Mali (APRM), le controleur général Mamou Guindo, representant le directeur général a exhorté les jeunes à plus de courage et surtout de professionnalisme dans leurs actions de tous les jours. « Vous êtes des syndicalistes oui mais avant tout vous êtes policiers et vous avez une mission », a-t-il martelé.
L’occassion était aussi bonne pour le controleur général, Mamou Guindo de prodiguer des conseils à l’endroit des jeunes. A noter que le sergent chef Seydou K Baradji dirige un bureau de 30 personnes dont 4 femmes.

Mohamed Kanouté

Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *