Gao : les auteurs présumés d’une attaque avait trouvé refuge dans les locaux de l’ONG Tassagh, selon la MINUSMA

La tension née de la descente musclée opérée par la MINUSMA dans les locaux de l’ONG Tassagh à Gao, ne retombe pas. Ainsi, profitant de la conférence de presse hebdomadaire, des responsables de la mission onusienne ont justifié cette intervention qui a également concerné le domicile du promoteur de l’ONG, Abou Ag Assabit.
Selon la MINUSMA, les auteurs présumés d’une attaque qui a coûté la vie à l’un de ses casques bleus, le 6 avril dernier, ont trouvé refuge dans le quartier Château de Gao au siège de l’ONG Tassagh. C’est dans ce cadre qu’une opération des Forces de Sécurité Maliennes a été menée, mardi 10 avril, dans l’après-midi, avec l’appui et des moyens spécialisés d’UNPOL, afin d’agir avec le maximum de sécurité pour les personnes. « Le site était sécurisé pas les FAMas ».

La mission a déclaré que des indices ont été saisis lors de cette opération, y compris des plaques d’immatriculation et le responsable de l’organisation a été entendu par la police à Gao. Pour la MINUSMA, « toute l’opération a été conduite dans le cadre du droit, du mandat de la mission et dans le respect des procédures internationales d’intervention professionnelle ».

Pourtant, les responsables de l’ONG ont affirmé que la descente a été faite par les casques sans la présentation du moindre mandat et les personnes incriminées ne savent pas ce qu’on leur reproche.

Dans une déclaration signée, ce mercredi 11 avril, la Coordination Régionale des ONG de Gao qu’avant toute descente de ce genre, il faut avoir un mandat de perquisition en bonne et due forme ; se faire accompagner d’un OPJ malien pour faire le constat de ce qu’ils sont venus chercher ; prendre des dispositions utiles pour le respect minimum des droits de la personne, de sa dignité et/ou de l’institution, lors de l’opération car n’ayant opposé ou manifesté aucune résistance.
Source: Kibaru

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *