IBK accueilli à Bamako dans la division

La crise politique au Mali est loin de connaitre son épilogue après l’élection ébruitée d’Ibrahim Boubacar Keita le 12 août dernier. Le Président de la République est revenu, mardi 2 octobre 2018, d’un long voyage qui l’a amené aux USA où il a pris part à l’Assemblée Générale des Nations Unies, en France et en Guinée Conakry où il a également pris part à fête de l’indépendance de ce pays frère et ami. Toutefois, son déplacement aux USA et en France a été émaillé d’incidents. IBK a été couvert d’humiliations par des compatriotes qui l’accusent d’avoir « triché les élections » présidentielles.
Pour laver l’affront le camp présidentiel a organisé un accueil chaleureux afin de dissiper dans l’esprit des maliens l’humiliation que le président a connu devant ses hôtels en France et aux USA . Mais c’était sans connaitre la détermination des manifestants de l’opposition qui ont occupé encore les grands artères pour réserver un accueil infernal au Chef de l’Etat en scandant « IBK dégage, IBK voleur » . Par contre de l’autre coté de l’aéroport, le camp présidentiel a mobilisé des centaines de personnes pour réserver un accueil triomphal au Président de la République.
Finalement les agents de force de l’ordre ont gazé les manifestants contre IBK afin de leur disperser.
Dily Kane
mali24

Facebook Comments

3 Replies to “IBK accueilli à Bamako dans la division”

  1. si on est mal elu dans un pays democratique ca donne toujours ca. Ibk a été humilié à l’exterieur de son retour il a été accueilli dans la tourmente aussi pauvre IBK

  2. la democratie est mal comprise au Mali, un president ne merite pas une humiliation dans un pays etranger on doit laver les linges sale en famille. Ceux qui ont insulté IBK sont des pires ennemis du Mali. Le vrai peuple a accueilli le president hier à Bamako

  3. je pense Mamie est u vrai cretin pour s’exprimer ainsi car le Mali n’est pas un exemple en democratie comme la france et les USA. Dans ces pays l’expression democratique est un droit fondamental . Mais ici les manifestants sont reprimés par la police pour la seule raison qu’ils critiquent le president. IBK n’a rien vu encore. Nous allons lui montrer qu’il a volé la victoire de Soumaila Cissé par l’argent du peuple en complicité avec avec les rebelles , les pires ennemis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *