In memoriam: Naffet Kéita, Ambroise Dakouo : Ils ne laissent pas un vide mais un gouffre!

Un seul choc mais une double perte : tel est bilan du terrible accident survenu lundi soir sur la route de Ségou. Dr Naffet Keita est mort sur le coup et Ambroise Dakouo nous quittera quelques heures plus tard. Ils ne se quittaient plus depuis un moment. Même dans la mort, ils ont décidé d’être ensemble.  Naffet, universitaire, inculquait son savoir à ses étudiants.

Ambroise chercheur, était dans la réflexion stratégique, menant des recherches et en diffusant les résultats. L’un était universitaire obsédé par les sciences sociales, l’autre activiste de la gouvernance qui plonge ses racines dans nos réalités.  Portés chacun par la passion du métier, ils s’unirent pour le meilleur, c’est à dire l’obsession de transmettre, d’éduquer, voire de rééduquer et pour le pire : affronter les dangers du chemin.  Une  vie courte hélas, mais à l’exact opposé du palmarès, de leur palmarès qui est incontestablement glorieux. De Naffet Keita dont j’eus le privilège de la collaboration à Menaka, Gao et Bamako,  je suis en mesure, j’allais dire en devoir de témoigner, de sa vivacité d’esprit, de sa plume alerte, de son sens de l’observation ainsi que de sa capacité de synthèse. Ambroise était lui aussi un jeune homme que ne pouvait qu’apprécier : dynamique, enthousiaste, engagé et bien organisé. Aux familles éplorées de ces deux oiseaux rares fauchés en plein vol, nous présentons nos condoléances les plus émues, les plus sincères et les plus tristes.

Adam Thiam /Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *