Journée culturelle Demissew Blon à l’Auberge le Néguétana : La deuxième édition a vécu

Après la réussite de la première édition, Maïka service, en collaboration avec le ministère de l’Education Nationale, a organisé le samedi 10 mars 2018, la deuxième édition de la journée culturelle et citoyenne pour les enfants, dénommée « Demissenw Blon ». C’était au centre de loisirs le Néguétana à Sirakoro sous la présidence du maire de la localité avec les représentants des CAP à ses côtés.
Cette deuxième édition a été marquée par les prestations d’artistes humoristes et musiciens. Plus d’une centaine d’élèves des écoles de Bamako (rive droite et rive gauche) et de Kati étaient présents à ce rendez-vous culturel. En tout, six (6) établissements scolaires étaient en compétition à savoir : les groupes scolaires de Daoudabougou et de Sirakoro, le complexe scolaire Mamadou Coulibaly, le groupe scolaire Mamadou Konaté, l’école franco-arabe Mamadou Mamourou Coulibaly et le complexe scolaire CSTM.

Les thèmes mettant en compétition les enfants sont l’hymne national du Mali, la carte du Mali, une poésie pour magnifier le Mali, un sketch sur la paix et la réconciliation et des danses traditionnelles du Mali.
Pour la directrice de Maïka services, Maïmouna Kamissoko, il s’agit à travers cette journée de contribuer à forger un nouveau citoyen malien. « Organiser un jeu concours inter-écoles sur l’hymne national, la carte géographique du Mali, les danses traditionnelles et la culture de la paix et de la réconciliation, est le meilleur moyen d’inculquer ces valeurs essentielles de notre cher pays aux enfants, les citoyens de demain ». Outre ce volet éducation à la citoyenneté de l’évènement Demissenw Blon, il s’agit selon Maïmouna Kamissoko de contribuer à l’épanouissement des enfants. « En ces moments de tourmentes et d’incertitudes dans notre pays, nous avons voulu apporter notre contribution à l’épanouissement des enfants à travers ce jeu concours. La compétition entre les écoles n’est qu’un prétexte pour se retrouver, s’unir et magnifier notre beau pays le Mali », a ajouté Maïmouna Kamissoko.
Pour finir, elle a remercié les sponsors traditionnels (Toupac Transport, Fofy Industrie, Planet, Groupe Ami-Diago, Pacthou Imprim) pour leur soutien indéfectible à la réalisation de cette deuxième édition.
M. Djiré, le maire de la commune de Sirakoro, hôte de l’évènement, a remercié Maïka Service pour le choix porté sur sa commune pour abriter Demissenw Blon ou le vestibule de l’enfant. « Quoi de plus sacré que le développement et la prise de conscience des enfants qui représentent l’avenir de notre communauté, de nos familles et de la nation », s’est réjoui le maire de la commune de Sirakoro.

Au terme des différentes compétitions supervisées par un jury, le groupe scolaire de Daoudabougou s’est classé premier en Hymne national et en danses traditionnelles, Sirakoro enlève le prix de la meilleure carte du Mali, celui du poème est revenu au groupe scolaire Mamadou Coulibaly. Quant au prix du meilleur sketch, il est revenu à l’école franco-arabe. Comme il est de coutume lors de cette journée, la meilleure tenue traditionnelle pour homme et pour femme (mansa kè et mansa mousso), a été élue au groupe scolaire Daoudabougou.
Autre fait marquant de l’évènement, c’est la pièce théâtrale présentée par le groupe Afrik racine sur l’immigration qui a fait couler les larmes des parents.
A noter que les participants ont eu des cadeaux (matelas Fofy, boisson Planet, jus Amis, etc.) offerts par les sponsors de l’évènement. Comme pour dire qu’il n’y a ni gagnant ni perdant à Demissenw Blon, le vestibule des enfants.
Vivement la 3ème édition !
Bourama Camara
Source: Le Challenger

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *