« La cloche des échanges sonne, admirablement, l’heure de la maturité », dixit Dramane Dembélé

Une nation débout trouve toujours, dans l’élan collectif, l’énergie nécessaire aux grandes oeuvres. Cette Nation marche toujours vers les espaces ouverts à l’accomplissement de ses visées par l’envie nourrie par toutes les filles et tous les fils de rester les poumons de son corps.

Les périls et autres heurts sont inhérents à la cohabitation des ambitions et des états d’esprits.
Toute résistance au découragement est un rayon de gloire dans le ciel républicain.

Nous devons cheminer, en portant le défi de commencer malgré tous les facteurs qui tentent de plonger le dialogue national dans les abîmes de la division.

Nous devons cultiver les différences, en évitant de tomber, à la fois, dans l’unanimisme et le dans le dogmatisme. Ces deux bornes sont fatales à la démocratie.

Elles la confinent dans les a priori et les idéologies qui plombent l’ouverture, la compréhension mutuelle; l’enrichissement et la tolérance.

Aucune autre ambition ne dépasse, dans la mesure de l’absolu démocratique, celui
d’un espace public qui se nourrit de la synthèse des différents sons de cloche. La cloche des échanges sonne, admirablement, l’heure de la maturité.

Les chemins sont difficiles qui mènent vers les verts espaces de dialogue. Chaque pas est un effort sur les préjugés des uns sur les autres. Il n’existe pas un acteur qui soit banni à l’heure de la prise de parole.

Toutes les idées revêtent de la présomption de sincérité. Tout désaccord est le symbole d’une pluralité de vérités et, surtout, d’une richesse à explorer comme pour baliser le meilleur chemin vers la réalisation de notre mieux-être. Les énergies vont à la chasse pour ramener, sur la grande place publique qui s’appelle le Mali, les offres politiques. Le choc des programmes qui sont l’expression d’autant d’ambitions de bien faire pour le Mali.

Recentrer l’action publique et repenser la vie démocratique sont deux obligations pour toutes ces figures éminentes de l’espace public et politique loin de faire de la fixation sur le faciès, il urge de mettre en valeur une nouvelle pratique politique et de mettre en oeuvre le nouveau pacte de gouvernance axé sur les aspirations populaires et la préservation de l’Être-ensemble.

Faisons de nos coeurs et de nos âmes les champs fleuris d’un nouveau départ pour les espaces de paix et de progrès. Ne fermons pas nos convictions à nos interlocuteurs mus par une volonté sans tache de contribuer à l’édification d’un système démocratique viable et d’un modèle social juste.

Le Mali fédère les souffles tendus vers la réalisation de sa grande destinée. Il est à la croisée des serments et des cheminements. Il est la finalité de toutes les hypothèses.

DD

Source: Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *