La Grève des Syndicats de l’éducation : Ce que je pense!

Et si le Président de la République prenait en toute souveraineté la décision de recevoir les syndicats de l’éducation pour leur expliquer que malgré la légitimité de leurs revendications, l’État n’a pas les moyens nécessaires pour le moment d’apporter les solutions immédiates ? Parce que nous n’avons de ressources financières illimitées dans ce contexte de crise, et le pays fonctionne sur des coupures et arrangements budgétaires. Le Premier Ministre disait un jour ceci: « Les 32% des recettes fiscales sont allouées à l’effort de guerre. Nous sommes en train de négocier avec les partenaires pour qu’ils revoient leur conditionnalités, afin que nous puissions faire des arrangements budgétaires… ».

Le Président IBK peut procéder à un abattement des salaires, des primes, indemnités et autres émoluments des ministres, des Présidents des institutions de la République, pour allouer ces ressources au secteur de l’éducation, afin de satisfaire aux revendications des enseignants.

Il faut aussi dire que le gouvernement en voulant faire berner les syndicats de l’éducation s’est fait prendre au piège en votant le statut des fonctionnaires de l’éducation sans réviser l’article 39 du Statut Général des fonctionnaires. On aurait pu modifier le Statut Général des fonctionnaires, avant de procéder au vote de la loi portant Statut des fonctionnaires de l’éducation.

Sans être Juriste ou rentrer dans le cirque Juridique des Juristes, je pense qu’on ne peut pas être dans un statut particulier et bénéficier du statut général des fonctionnaires. Mais le gouvernement croyant piéger les enseignants a voté cette loi, sans réfléchir aux éventualités du Statut Général des fonctionnaires dont les enseignants en faisaient partie quand le gouvernement annonça l’augmentation de 20% des salaires des fonctionnaires. Avant d’accorder ce pourcentage, vous votez le statut général des fonctionnaires, croyant détourner l’attention des enseignants. Voilà tout le dilemme lié à l’article 39 du Statut Général des fonctionnaires.

Nous avons un gouvernement qui ne respecte pas aussi ses engagements, vous saviez bien que vous pouvez pas répondre aux revendications des enseignants, pourquoi prendre l’engagement Juridique.

Bref, il faut réviser l’article 39 du Statut Général des fonctionnaires, voire modifier complètement ce statut, pour éviter la confusion et les ambiguïtés liées à son interprétation.

A chacun d’y réfléchir !!!

One Reply to “La Grève des Syndicats de l’éducation : Ce que je pense!”

  1. merci Koné c’est la meilleure proposition mais helas, nous avons les gouvernants insouciants pour la cause des enseignants. J’ai meme l’impression que les enseignants eux meme de s’entaident pas à cause de la politique. Laissez ses hommes politiques faisons front commun contre l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *