La ministre Kamissa Camara à propos de la 4e licence de téléphonie mobile « Tout le travail qui devait être fait est terminé: C’est à la hiérarchie de prendre une décision politique quant à l’attribution »

Pour permettre aux journalistes de mieux connaitre son département qui a une mission très technique, le ministre de l’économie numérique et de la prospective était face à la presse pour parler des différentes missions et les grands chantiers engagés pour l’atteinte des objectifs à eux assignés. C’était à la faveur d’un déjeuner qui s’est déroulé au centre Maeva. La ministre Kamissa Camara était pour la circonstance accompagnée des directeurs des différents services rattachés à son département notamment l’AGETIC, la SMTD.


Selon la ministre Kamissa, parmi les grandes missions qui sont assignées à son département qui, faut-il le rappeler, a la lourde tâche de préparer et mettre en œuvre la politique nationale dans le domaine des technologies, de l’information, de la poste et de la prospective, figurent l’élaboration du cadre réglementaire pour le développement des réseaux et services de communication électronique et le suivi de son application, le développement de l’utilisation sécurisée des technologies de l’information dans l’administration, la préparation et la gestion de la transition numérique, la proposition de toutes les mesures visant à identifier et mesurer l’impact des grandes évolutions notamment dans le domaine de l’économie numérique et sociale.

A ses dires, les grands chantiers actuels auxquels le département s’est engagé concernent notamment la télévision numérique terrestre (TNT), la stratégie Mali numérique 20-20 qui a été amorcée depuis 2015 et qui s’étend jusqu’à 2020. » Nous sommes en pleine revue de cette stratégie car 2020 approche et nous devons évaluer tout ce qui a été fait dans le domaine numérique ces cinq dernières années au Mali pour pouvoir se projeter dans le futur en fonction des recommandations issues de cette revue » a déclaré la ministre de l’économie numérique et de la prospective. Laquelle a tenu cependant à préciser que la stratégie numérique 20-20 est différente du projet numérique Mali 20-20 qui est financé par la Chine.

Comme autres grands chantiers entamés par le département de l’économie numérique et de la prospective, nous pouvons citerla gestion de l’attribution de la 4e licence de téléphonie mobile. En effet, selon la ministre Kamissa Camara, tout le travail qui devait être fait autour de cette question et qui relevait de la responsabilité de son département a été terminé et les informations ont d’ores et déjà été transmises à la hiérarchie qui prendra dans les prochains jours, une décision politique quant à l’attribution de cette 4e licence.

» Au niveau du département, nous cherchons plutôt à impacter la concurrence parce que depuis que nous avons pris fonction, la grande question qui ne fait que revenir c’est la question du prix du coût de la communication et de l’internet. Nous aimerions d’ailleurs à travers la presse transmettre aux usagers et consommateurs que ce n’est pas une question qui se règle du jour au lendemain. Ce sont des efforts de longue haleine qui ont déjà commencé bien avant que nous ne prenions fonction et nous espérons que d’ici la fin de l’année, la question de la 4e licence sera réglée et on arrivera à bout de cette fameuse question du coût de l’internet et de la communication « , a-t-elle poursuivi.

A ces chantiers s’ajoute la dématérialisation de l’administration qui a commencé, il y a plusieurs semaines. Pour la mise en œuvre de ce processus, il sera procédéau lancement d’une vaste campagne de déploiement des outils développés par l’AGETIC. L’objectif étant de permettre à tous les départements ministériels ainsi qu’aux services qui y sont rattachés de gérer et traiter leurs courriers en ligne et les transmettre de cette manière. Ce, pour plus d’efficacité, aussi pour permettre à ces courriers d’être archivés de manière moderneet d’économiser des papiers.

Ramata S.Kéita

Source: L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *