L’Agence Nationale de Télésanté et d’Information Médicale: Un budget de plus d’un milliard FCFA pour améliorer la performance !

L’Agence Nationale de Télésanté et d’Information Médicale a tenu la 15ème session de son conseil d’administration. C’était sous la présidence de Sékou Oumar Dembélé, Conseiller technique, représentant le ministre de la santé et de l’hygiène publique en présence, du Directeur général sortant de l’ANTIM, Dr Ousmane Ly et des administrateurs.

L’ordre du jour de la session portait sur l’examen et l’adoption du procès-verbal de la 14ème session ordinaire du conseil d’administration ; des rapports d’activités et financiers de l’année 2018 ; du programme d’activités et du budget-programme 2019 ; du document de programmation pluriannuelle des dépenses (DPPD) ; du contrat annuel de performance entre l’ANTIM et le programme 2.057 : soins hospitaliers et recherche et enfin du fonds social de l’ANTIM.
Le président du conseil d’administration, Sékou Oumar Dembélé, a rappelé les activités réalisées en 2018. Elles ont porté entre autres sur la poursuite de la maintenance active et préventive des équipements du Datacenter ; l’opérationnalisation de l’envoi automatique des données SIS depuis les instances Openclinic vers le DHSI2 ; la poursuite de l’extension de la flotte mobile de la santé (1656 à 2500 lignes) ; le renforcement des capacités des agents par la formation ; la réalisation des visioconférences ; l’assistance et le conseil des établissements de la santé dans leurs processus d’informatisation ; la mise à jour et le suivi des sites web et réseaux sociaux de l’agence et du ministère de la santé et de l’hygiène publique ; la mise à jour des bases de données et la production des cartes professionnelles pour le compte des ordres professionnels de la santé ; l’organisation d’une séance de semestrielle d’échanges avec les établissements de santé et les autres acteurs intervenant dans ce domaine ; l’organisation de la journée télésanté 2018 ; la réalisation de 5 portails web des établissements de la santé, etc.
« Pour améliorer la performance de l’agence en 2019, il est envisagé de maintenir les acquis ; renforcer la gouvernance par le dialogue social et la mise en place d’un fonds social ; faire un plaidoyer sur l’accompagnement de l’agence par rapport à ses missions en particulier les partenaires techniques et financiers ; promouvoir l’utilisation de l’information médicale et la télésanté à travers la communication pour le changement social et de comportement (CCSC) ; régulier et appuyer le processus d’informatisation des structures de santé », a déclaré Sékou Oumar Dembélé.
Selon le président du conseil d’administration, le projet programme d’activités 2019 de l’ANTIM est élaboré pour servir d’outil de suivi-évaluation de l’action de l’agence dans le temps. Il comprend le cadre de planification des activités qui décrit l’ensemble des activités planifiées pour l’année 2019, avec les responsabilités bien établies et le chronogramme trimestriel de réalisation ; le cadre de renforcement par résultat qui décrit de manière exhaustive les indicateurs de résultats et d’impacts des différentes activités planifiées et enfin, les charges financières prévisionnelles par activité qui décrivent les ressources financières allouées à chaque activité retenue. « Il est certainement ambitieux, mais surtout adapté aux réponses qu’on doit donner à un système de santé éprouvé par les crises multiformes de ces dernières années », a rassuré le PCA.
Pour faire face à toutes ces missions, le budget 2019 de l’ANTIM est équilibré en dépenses et en recettes à la somme de 1.277.443.000 FCFA.

DTK

Source: Le Challenger

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *