Législatives 2018 : La coalition Cheick Modibo Diarra s’y prépare déjà

La coalition Cheick Modibo Diarra 2018 a dévoilé, le mardi dernier, à la Maison de la Presse, ses ambitions sur toutes les échéances électorales prévues cette année, particulièrement les élections législatives attendues au mois de novembre prochain. C’était à la faveur d’une conférence de presse, animée par l’ancien Premier ministre Moussa Mara.
On pouvait constater à côté du président du YELEMA, le coordinateur Pôle Communication Yéyia Maïga, le coordinateur Pôle Législatives Dr. Youssouf Diawara et plusieurs militants et sympathisants des partis RPDM, MODEC, et YELEMA présents. Moussa Marra dans son introduction a parlé des ambitions de la Coalition, du changement véritable que la Coalition veut apporter lors des élections législatives qui sont attendues pour Novembre 2018.
A l’en croire, cette conférence de presse a été organisée pour expliquer la vraie vision de la Coalition au peuple malien. « Les contributions de l’Assemblée Nationale sont déterminantes pour la réussite de tout programme de redressement du Mali. Il est impératif que le futur parlement soit autonome et animé d’une ambition du changement positif, de la vision nouvelle d’espoir d’un Mali Nouveau », déclare-t-il.
A cette étape, elle va s’activer à recenser et retenir les personnalités partageant sa vision pour un changement véritable, le désir fondamental, altruiste et patriotique de redresser et sauver le Mali. De ce fait, poursuit-il, la CMD a lancé une invitation à toutes les personnes intéressées à devenir candidates aux prochaines législatives sous ses couleurs en s’adressant au Dr Youssouf Diawara pour plus de détails.
L’appel à la candidature aux législatives sous la bannière de la Coalition CMD 2018 est ouvert à tous les compatriotes de l’intérieur comme de la diaspora, sans aucune considération partisane de genre, d’ethnie ou de religion. Les candidatures peuvent être déposées au siège de la Coalition sis à l’ACI 2000 ou envoyées via E-mail à l’adresse : diawara.youssouf@yahoo.fr. Les dossiers de candidature doivent inclure la présentation de l’intéressé ainsi que ses qualités et son influence dans sa circonscription. « Nous voulons amener à l’Assemblé Nationale des députés, hommes et femmes, des Maliens de l’intérieur et de l’extérieur qui vont pouvoir dire la vérité, qui vont pouvoir contrôler le gouvernement, prendre des initiatives pour redresser le pays donc sauver le Mali », précise-t-il.
A la question de savoir les raisons qui l’ont poussé à renoncer à sa candidature au profit du Dr Cheick Modibo Diarra, Moussa Mara a clairement expliqué que c’est le peuple qui a voulu qu’il forme une équipe ensemble et c’est parce que la vision de son parti est identique à celui de l’homme de la NASA. « J’ai fait des tournées dans les régions, c’est le peuple malien qui a voulu que nous nous constituons en groupe et à chaque fois, c’est le nom de Dr Cheick Modibo qui ressortait lors des débats. Donc nous voulons constituer un groupe de changement parce que notre projet est un vrai projet de changement », a-t-il expliqué.
A noter qu’au terme de ses propos il a invité le gouvernement malien à redoubler d’efforts pour mettre fin à la souffrance des populations et diligenter les enquêtes autour des accusations de graves des droits humains sacrés. Une minute de silence a été observé à l’endroit des victimes.
Maïmouna Berthé, stagiaire

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *