Législatives En Commune V : Les Coups Bas Qui Attendent La Liste De Moussa Timbiné

En Commune V du district de Bamako, la bataille pour les trois sièges de députés pour la liste RPM-APR s’annonce rude. Outre ses adversaires, la liste conduite par Moussa Timbiné va affronter les foudres de guerre des cadres de sa propre formation politique. Une bataille de titans s’annonce dans cette circonscription électorale.

Pour les législatives du 29 mars prochain, c’est une alliance RPM-APR qui tentera sa chance auprès des électeurs de la Commun V du district de Bamako. La liste est composée de : Moussa Timbiné, secrétaire général des jeunes du RPM et président de la section RPM de la Commune V, Ibrahim Bagayoko, du RPM, 4e adjoint au maire de la Commune V et Oumou Coulibaly (5e adjoint au maire) du parti APR.
Pour de nombreux observateurs, cette liste malgré une certaine opposition a beaucoup de chance d’avoir la confiance des électeurs. La grande inconnue est de savoir comment le puissant président des jeunes du RPM et ses camarades vont s’y prendre face à certains cadres de son propre parti, le RPM avec qui le courant ne passe pas bien ?
Depuis quelques semaines, les choses se sont gâtées entre Moussa Timbiné et le maire de la Commune V, Amadou Ouattara, et secrétaire général sortant de la section RPM. Suite à l’éjection du maire du poste de secrétaire général du RPM en Commune V, il n’y a aucun doute, il va fourbir ses armes contre Moussa Timbiné et son clan.
Lors des législatives reportées en 2019, Amadou Ouattara, président d’alors de la section RPM et certains barons du RPM avaient usé de toutes leurs forces pour imposer le président du parti Bocari Tréta sur la même liste que Moussa Timbiné qui, au prime à bord n’était pas du goût de ce dernier. Les élections ont été reportées et le temps a bien joué en faveur de M. Timbiné devenu par la suite très puissant en Commune V, voir dans le parti. Vice président de l’Assemblée nationale, président des jeunes du parti, secrétaire général de la section RPM de la Commune V, Moussa Timbiné ne pouvait que déjouer cette fois-ci le piège du duo Amadou Ouattara-Bocari Treta. Très stratège, le jeune loup est parvenu a fermé les portes au président de son parti qui voulait se présenter comme candidat en C V. Et, du coup, sans point de chute Bocary Treta est resté à vadrouiller dans la nature avec son dossier en main.
Voila une première bataille gagnée par le jeune contre ses camarades du parti. Les vieux brisquards de la politique laissés au quai ne semblent pas dire leurs derniers mots. En Commune V, beaucoup de leurs proches espèrent jouer la politique de « l’examen de Bougouni » (Je ne passe pas, toi aussi tu ne passeras pas). Autrement dit, tout est en train d’être mis en place afin que la liste RPM-APR soit recalée au soir du 29 mars et de la plus belle manière. Il nous revient que des tractations seraient en cours pour démobiliser les acteurs sur qui le 1er vice président de l’Assemblée nationale compte pour ratisser large.

Joint au téléphone, certains partisans de M. Timbiné minimisent ses « coups bas » et parlent d’opérations de dénigrement de leur liste par des gens biens connus. Par contre, ils disent être plus que jamais soudés et déterminés à affronter tous ceux qui se mettront sur leurs chemins à l’occasion de ses législatives. Et de promettre la victoire à leurs candidats dès le premier tour, c’est-à-dire le 29 mars.
Et d’ajouter que Moussa Timbiné a une assise politique et est très intégré dans la famille des jeunes et des femmes. Et pour le déboulonner, disent- t-il, qu’il faudrait se réveiller de matin de bonheur. Chose selon eux, n’est pas donnée à ses camarades du parti.
Mamadou Sidibé

Source: Arc en Ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *