L’entrepôt moderne de la Pharmacie Populaire du Mali : Le chantier d’un coût global de 4 milliards de FCFA exécuté à 90%

Dans le but de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux de l’entrepôt moderne de la Pharmacie Populaire du Mali, le PDG Dr Moussa Sanogo a fait une visite sur le chantier. Il était accompagné de Mohamed Bah du Procurment and Supply Management (PSM), représentant les partenaires techniques et financiers et de l’ensemble du personnel de la PPM. C’était le lundi 2 juillet dernier.
Mieux vaut voir une fois que d’entendre cent fois, tel est la motivation de la visite du chantier des entrepôts modernes de la pharmacie populaire du Mali par son PDG Dr Moussa Sanogo. S’inscrivant dans le cadre du suivi des travaux portant sur la construction de ce gigantesque chantier, Dr Sanogo s’est fait accompagner d’une forte délégation.
C’est un vaste projet qui porte sur la ville de Bamako mais aussi sur certaines régions notamment Mopti, Koulikoro et Kayes. Le site de Bamako a vu sa première pierre posée le 15 août 2017 par le ministre de la santé et de l’hygiène, Pr Samba Ousmane Sow. A peine une année après, les travaux d’exécution de ce chantier sont à 90%. On a déjà commencé à monter les isolants c’est-à-dire la couverture de la structure. « Bâti sur une superficie de plus de 2000 m2, le site de Bamako sera terminé d’ici fin décembre 2018 », a indiqué Mohamed Bah superviseur au PSM partenaire du PPM.
Selon le PDG de la PPM Dr Moussa Sanogo, au niveau des régions notamment à Koulikoro, les travaux de fondation ont beaucoup avancé et ceux des autres régions commenceront bientôt. A l’en croire, le projet sera bouclé dans sa globalité d’ici décembre 2018. « Il y a eu beaucoup d’efforts dans l’élaboration de ce projet surtout sur le plan financier notamment de la part de la PPM qui a investi presqu’un milliard de FCFA sur ses ressources propres et aussi auprès des PTF en l’occurrence à travers l’ambassade des Etats Unis d’Amérique, le financement de l’USAID avec un projet qui s’appelle PSM (Procurment and Supply Management) mais, aussi les Pays-Bas qui ont intervenu pour le financement surtout au niveau des régions », a-t-il expliqué.
Ces édifices, poursuit-il, vont permettre à la PPM de se retirer des frais de location des magasins qui lui coûtent excessivement chers soit plus de 300 millions FCFA/an. Cette initiative permettra aussi à la PPM de faire une économie sur les frais de loyer qui parfois, sont des magasins qui ne respectent pas les normes de stockage et de conservation des médicaments, qui sont des produits périssables exigeant le respect de certaines normes, de certaines bonnes pratiques de fabrication, de conservation et de stockage.
« Ces entrepôts modernes qui sont en construction sont des entrepôts qui intègrent les normes nationales et internationales qui nous permettent de garantir ces médicaments destinés à être utilisés pour notre santé, à être conservés dans des conditions meilleures qui puissent leur permettre d’avoir toutes leurs propriétés et d’être capables de soigner. La PPM est l’instrument privilégié de l’Etat pour la mise en œuvre de la politique pharmaceutique nationale », a conclu Dr Moussa Sanogo PDG de la PPM.
Ces actions qui portent sur 3 capitales régionales plus le district de Bamako et devront s’étendre sur les autres régions de l’étendue du territoire national conformément à la mission de la PPM qui consiste à rendre les médicaments disponibles, essentiels mais aussi les dispositifs médicaux partout au Mali sans exclusion aucune.
Bourama Camara

Mali24

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *