L’EPM reçu à Koulouba : IBK satisfait de la majorité et ouvert à l’opposition

En prélude à sa rencontre avec le chef-de-fil de l’opposition prévue  pour la semaine prochaine, IBK a reçu les représentants de la majorité pour annoncer les couleurs d’un brusque revirement de posture. Il envisage en effet une ouverture sans laquelle aucun des défis du second mandat n’est possible à révéler.

Après son coup de fil au chef de fil de l’opposition, jeudi dernier, le président IBK a poursuivi avec les signaux politiques en rencontrant, avant-hier samedi, les représentant de la coalition présidentielle conduits par le président de l’EPM, Bocari Treta, le Premier ministre et président de l’ASMA, Soumeylou Boubeye Maiga, le président du PASJ, Tiemoko Sangaré, entre autres personnalités de la même mouvance.

Intervenu deux jours après une reprise de langue longtemps attendue entre le locataire de Koulouba et l’opposition, le conclave de la majorité à Koulouba sonne pour certains comme une séance de rattrapage pour le candidat IBK, qui n’avait pas encore rencontré ses partenaires politiques depuis sa réélection pendant qu’une rencontre avec l’opposition est imminente, semble-t-il.

De sources concordantes, il nous revient que le chef de l’Etat en a donné le ton, au demeurant, par la manifestation claire et sans ambages d’un désir de changer de cap en faveur de l’ouverture et d’un cheminement avec l’ensemble des composantes du pays au nom des défis communs à relever : réformes institutionnelles, équations sécuritaires au Nord et au Centre, etc.

Une telle posture ne semble pas déranger outre mesure ses partenaires de la majorité, surtout que le conclave s’est déroulé dans une atmosphère beaucoup plus conviviale que d’autres rencontres similaires, et pour cause. En plus d’avoir rassuré ses partenaires qu’il est animé des meilleures intentions pour chacun d’entre eux, il leur a clairement dit la satisfaction qu’il éprouve de la façon avec laquelle la majorité s’acquitte de sa tâche d’accompagnement du régime. A la différence donc de précédents épisodes d’où les partenaires d’IBK sont sortis plus frustrés par son attitude, le ton est apparu beaucoup plus réconfortant même si les propos élogieux jurent avec le malaise qui affecte une majorité – dont les composantes se jouent des tours de débauchage et se livrent une bataille de positionnement avant l’heure. Un malaise du côté du Premier ministre et son air renfrogné tout au long de la rencontre n’ont du reste pas échappé à nombre de témoins oculaires, qui subodorent déjà un calumet de la paix avec tous sur le dos du principal artisan de la réélection du président de la République. Sur le sujet, la prochaine rencontre avec l’opposition sera très déterminante au cas où son chef-de-fil s’associerait ouvertement aux fronts d’hostilités déclarée ou cachée qui réclament la tête du chef du Gouvernement. A noter qu’outre les religieux du HCIM, il y a aussi les mécontents de la majorité présidentielle, du front social et même de la famille présidentielle sevrée d’un certain confort depuis l’avènement de SBM à la Primature.

A KEÏTA

Le Temoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *