Lettre ouverte d’un jeune frère lanceni Balla KEITA à son grand frère IBK

KôrôBourama à l’occasion de la situation de crise qui prévaut, je m’adresse à toi.
Tu as déçu le peuple malien pour plusieurs raisons pendant ton mandat.
Pour cela je prendrai le temps ici d’expliquer ma position même si celle-ci s’interprétera de différentes manières.
KôrôBourama, tu as caché ta double nationalité au peuple malien, qui a cru en ton nationalisme et en ton patriotisme du fait que tu as été à différents postes sous Alpha Oumar KONARE. Cette expérience a fait que le peuple a cru en toi.
Kôrô, en tant que Français tu ne peux pas défendre les intérêts de la France et celui du Mali en même temps. Ces intérêts dans un contexte de crise sont à tout point devue contraires.
Kôrô, je répète l’Accord d’Alger que tu as fait signé sans se référer ni à l’Assemblée Nationale, ni au peuple directement a été un piège de la France pour détacher Kidal de la République. Tu l’as fait sciemment pour mettre le peuple devant les faits.
Le peuple ne te pardonnera jamais cela.
La loi d’entente que tuas fait voter à l’Assemblée Nationale, a été faite à desseins pour garantir une impunité aux auteurs de crimes perpétués lors de l’occupation des régions du Nord.
Kôrô, dans ta gestion du pays, l’intérêt familial a dominé l’intérêt national, ton trésor personnel a été plus important que le trésor public, et cela du fait que tu t’es trouvé au début et à la fin de chaque opération d’achat public à travers des procédures mafieuses.
Toutes les pertes subies par notre vaillante armée sont dues au manque de moyens en terme d’équipements militaires.
Kôrô, tu n’as pas compris qu’un responsable national doit se mettre au même niveau que son peuple et qu’il ne doit ni le devancer, ni trainer derrière lui.
Tu t’es considéré plus légitime que le peuple qui t’a élu. Le Développement Socio-économique, l’équipement de l’armée nationale, le redressement de l’école n’ont aucunement été tes priorités.
Kôro, cela a été ton erreur monumentale. Et pourtant les conseils ne t’ont pas manqué j’en suis sûre. Voilà que tout est gâté maintenant. Il ne te reste plus qu’à aller dans le sens de la volonté du peuple représenté dans cette lutte par le M5-RFP, dont le fer de lance est constitué par des valeureux patriotes. Ce mouvement finira par gagner sur toi tôt ou tard.
Kôrô, suite à tout ce que je viens de relater, je t’informe que je me suis rangé officiellement et désormais derrière ce mouvement patriote qui est en ce moment le seul qui pourra sauver le Mali.
Kôrô, évite le cas d’un roi mandingue, un descendant de Soundiata KEITA du nom de Kalifa un faible esprit. En effet, faute de résultat sur tous les plans pendant son règne de 1274 à 1275, le peuple s’est révolté contre lui pour aller le tuer dans son palais.
Epargne donc ta vie, celle de nos enfants et de notre chère épouse. Chaque jour ton espace de gouvernance se réduit. Ni Kidal, ni le Centre du pays ne font plus parti de ta gouvernance.
Kôrô, tu n’es pas un roi, tu n’as reçu qu’un simple mandat du peuple. Si ton électeur qui est le peuple ne veut plus de toi, alors rend lui son mandat. C’est tout simple.
Kôrô, je suis désormais dans l’incapacité de te sauver cette fois-ci, comme en 2002 je t’invite à regarder Dieu en face d’abord, puis le Mali, ensuite tes nombreux échecs en face et enfin démissionne pour sauver le Mali.
Lanceni Balla KEITA
Ancien Ministre
Ancien Député National
Ancien Député Panafricain en Afrique du Sud

One Reply to “Lettre ouverte d’un jeune frère lanceni Balla KEITA à son grand frère IBK”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *