libération de Soumaila Cissé : l’ex-patron de la DGSE, lassana doumbia, a pesé lourd dans la balance !

Nommé Directeur de la Sécurité d’Etat en remplacement du général Moussa Diawara, juste quelques jours après le coup d’Etat, le Colonel-major Lassana Doumbia a pesé de tout son poids dans les négociations de dernières minutes dans le cadre de la libération du chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé. En clair, il a été celui qui a marqué le but décisif, comme aime le dire l’opposant malien, en accélérant la procédure de libération des otages malien, français et italiens.

Avec la chute brutale du régime IBK, le contact était presque rompu entre les ravisseurs de Soumaïla Cissé et le gouvernement malien.  Mais très vite après sa nomination par la junte, le Colonel-major Lassana Doumbia a rétabli le contact. Mieux, il a su convaincre les preneurs d’otage qu’ils pouvaient faire confiance aux nouveaux maîtres du pays. La tâche n’a pas été facile, mais il a su relever le défi en très peu de temps. Cela, à travers la mise en place rapide d’un réseau sécuritaire et de renseignements efficace.

En effet, dès sa prise de fonction, l’officier supérieur de l’armée malienne a fait de la libération de Soumaïla Cissé un défi personnel. Il a mis en branle sa troupe avec à sa tête le chef des opérations, en l’occurrence le Colonel Sanogo, salué à juste titre par l’otage Soumaïla Cissé, désormais jouissant de toute sa liberté.

Le Colonel-Major Lassana Doumbia n’a ménagé ni son temps, ni ses efforts. Il ira jusqu’à mettre en branle ses propres réseaux de relations humaines pour faire aboutir cette mission combien noble et exaltante.

Le Colonel Doumbia a parachevé avec brio l’œuvre entamée par ses prédécesseurs en ayant à l’esprit que l’administration est une continuité. Il faut rappeler que le Colonel-major Doumbia a une longue expérience dans la libération d’otages depuis que Soumeylou Boubèye Maïga était le DG de la Dgse.

Il a ainsi rétabli en sa manière l’honneur et la dignité du Mali qui a été souillé pendant 6 mois à cause de cette prise en otage rocambolesque du président de l’URD, qui avait mis en émoi tout un peuple.

Pour rappel, l’ex-Président IBK avait jeté les bases de cette libération en mettant en place une cellule chargée de le libérer.

ND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *