L’Inde pulvérise le record mondial de reforestation : 66 millions d’arbres plantés !

Alors que le déforestation se poursuit inlassablement dans le monde, quelques pays s’engagent avec force pour une préservation et une restauration écologiques de leur patrimoine naturel. C’est le cas du Costa Rica, des Philippines, de l’Equateur et maintenant de l’Inde qui vient de pulvériser le record du monde de plantation d’arbres en une seule journée !

Les activités humaines détruisent dangereusement le couvert forestier de notre planète : au cours des 30 dernières années, 80% de la couverture forestière mondiale originelle à été abattue ou dégradée. Selon les dernières estimations disponibles sur l’état des forêts dans le monde, entre 2010 et 2015 la déforestation continuait à un rythme toujours insupportable avec la perte annuelle de 7,6 millions d’hectares (ha) de forêts – dont 6,5 millions d’ha de forêts naturelles – et un gain (reboisement) annuel de 4,3 millions d’ha, pour une diminution annuelle nette de la superficie forestière de 3,3 millions d’ha par an (Evaluations des ressources forestières mondiales 2015 – FAO).

Heureusement, quelques pays mettent en place des projets importants de reboisement comme l’Inde qui vient de mobiliser pas moins de 1,5 millions de volontaires pour planter 66,75 millions d’arbres en seulement 12 heures !

Le 2 juillet 2017, l’Inde a ainsi battu son précédent record du monde qui datait de juillet 2016 lorsque des volontaires de l’Etat d’Uttar Pradesh avaient planté plus de 50 millions d’arbres en une journée, pulvérisant le record de 2014 de l’Equateur (650 000 arbres plantés).

Cette prouesse s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de reboisement de l’Inde alors que le géant fait face à une déforestation croissante causée par le poids démographique de sa population (1,32 milliard d’habitants) qui ne cesse de s’alourdir et devrait prochainement détrôner la Chine.
De plus, la croissance des jeunes arbres va séquestrer du carbone atmosphérique, rendre le pays plus attractif pour l’éco-tourisme et augmenter sa biodiversité. A ce titre, 20 espèces différentes d’arbres ont été plantés.

L’Inde s’est engagée à augmenter sa superficie forestière de 95 millions d’hectares d’ici 2030, un projet valorisé dans l’Accord de Paris sur le climat et dont le coût est estimé à environ 6,2 milliards de dollars. s

A cette occasion, Shirvraj Singh Chouhan, ministre en chef de l’État du Madhya Pradesh a déclaré : « le monde parle du réchauffement climatique et du changement climatique, mais Madhya Pradesh a pris une mesure concrète pour y faire face« , avec l’aide de volontaires de tous âges.

L’Inde prouve qu’elle se donne les moyens d’être à la hauteur de son nouveau slogan : « make India green again ».

Source: Notre planète.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *