Loi de finances 2019 : l’Assemblée nationale adopte la loi rectificative

Convoquée en session extraordinaire, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi portant modification de la loi de finances 2019 présenté par le Ministre délégué chargé du Budget Mme Barry Aoua Barry, par 101 voix pour, 12 contre et 9 abstentions.

Les prévisions rectifiées des recettes et des dépenses sont donc arrêtées respectivement à 2 054,674 milliards de FCFA et 2 387,742 milliards de FCFA. Il se dégage un déficit prévisionnel révisé de 333,068 milliards de FCFA contre un montant initial de 387,250 milliards de FCFA, soit une diminution de 54,182 milliards de FCFA.

Après le vote du projet de Loi de finances 2019 par l’Assemblée nationale, des mesures nouvelles entraînant la modification de son équilibre budgétaire et financier sont intervenues et ont rendu nécessaire sa modification, conformément aux dispositions de l’article 47 de la Loi n°2013-028 du 11 juillet 2013, modifiée, relatives aux lois de Finances. Dans ce cadre, le changement de l’équilibre budgétaire et financier de la Loi n°2018-072 du 21 décembre 2018 portant loi de Finances pour l’exercice 2019 est soutendu par la modification des prévisions des ressources de l’Etat et des dépenses budgétaires.

Le budget d’État rectifié 2019, en terme de prévisions de recettes budgétaires, s’élève donc à 2 054,674 milliards de FCFA contre 2 023,150 milliards de FCFA prévus dans le budget initial 2019, soit une augmentation de 31,524 milliards de FCFA. Cette tendance s’explique par la hausse des recettes du budget général. En ce qui concerne les dépenses dans la présente loi de finances rectificative, elles se chiffrent à 2 387,742 milliards de FCFA contre 2 410,400 milliards de FCFA dans le budget d’Etat initial 2019, soit une diminution nette de 22,658 milliards de FCFA.

Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *