L’OMH OU LE MINISTERE DE L’HABITAT : Qui veut saboter les actions de la transition ?

Tout le Mali a été témoin, lundi 20 septembre, de la cérémonie officielle des remises des clés de la 1ere et la 2ème tranche du programme des 12.566 logements sociaux. C’était à N’Tabacoro sous la présidence du Président de la transition, le colonel Assimi Goita. Mais plus d’une semaine après, les bénéficiaires de la 2è tranche ne sont toujours pas connus. Pourtant, le chef de l’Etat a remis officiellement les clés.

Le nombre des logements sociaux attribués, sans que les bénéficiaires ne soient connus, pour cette 2ieme tranche est de 1881. C’est la première fois qu’un chef d’Etat préside une cérémonie officielle des remises des clés des logements sociaux sans connaitre les bénéficiaires. Avec les 3743 logements, attribués en mai 2019, on a un total de 5 624 logements, ce qui est bien différent des 5 636 logements annoncés par le ministre Bréhima Kaména.

Ce dernier avait promis que la liste des bénéficiaires pour la 2ieme tranche est attendue dans un bref délai, quelques jours après la cérémonie. L’explication donnée par le Ministre Kamena, est que, la publication attendue de la liste de la 2ieme tranche est une demande des associations des demandeurs et bénéficiaires des logements sociaux, à l’exception d’une seule association, vu le besoin ardent dans ce sens-là.

Que s’est- il donc passé pour que la liste ne soit toujours pas connue de la population, ni du président Assimi? Selon des indiscrétions, le blocage semble se situer au niveau de la primature. Des informations indiquent que c’est le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga qui bloque la liste de la 2ieme tranche des logements sociaux. Le chef du gouvernement conteste le mode de désignation des nouveaux bénéficiaires, désignés tous sur la base des dossiers déposés depuis 2018.

Les mêmes sources soutiennent que le chef du gouvernement aurait confié à ses proches que la publication de la liste de la 2ieme tranche des logements sociaux dans cette condition contredirait la lutte du changement, menée par le M5-RFP.

Ainsi, il a préféré prendre en otage le processus.

Abdourahmane Doucouré

La Sirène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *