Lutte contre la Corruption au Mali : Le Ministère de la refondation de l’Etat et l’OCLEI regardent dans la même direction

A la faveur d’une conférence tenue ce Jeudi 10 Décembre 2020 à l’hôtel Maeva palace sur le thème « La Refondation de l’Etat et la lutte contre la Corruption », le Ministre de la Refondation de l’Etat Mamadou Mohamed Coulibaly et le président de l’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) Moumouni Guindo sont montés au créneau pour fustiger une fois de plus la corruption et la délinquance financière.
La présente conférence qui se situe dans le cadre de la semaine Nationale de Lutte Contre la Corruption a regroupé plusieurs invités dont les membres de l’OCLEI, les Représentants des Institutions et des Autorités Administratives Indépendantes, les représentants des Syndicats, Ordres professionnels, et Organisations de la Société Civile.
Objectifs : Mobiliser les pouvoirs Publics et la Société Civile en faveur de la lutte contre l’enrichissement illicite d’une part et d’autre part Informer et sensibiliser les citoyens à ne pas tolérer l’enrichissement illicite.
Selon le président de l’Office central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) Moumouni Guindo , les plus hautes autorités du pays par Décret n°10-624 /P-RM du 26 Novembre 2020 ont instituées une semaine Nationale de lutte contre la corruption en vue « d’informer l’opinion publique, sur les actions entreprises dans le cadre de la lutte contre la corruption, et la délinquance économique en République du Mali et de contribuer par la sensibilisation sur le phénomène en vue de restaurer un climat de confiance entre les pouvoirs publics et les citoyens ».
A l’en croire, dans la perspective d’un Mali nouveau, la lutte contre la corruption et l’enrichissement Illicite doit avoir une place de choix dans la refondation de l’Etat en vue d’atteindre ses objectifs opérationnels, l’OCLEI communique en direction du grand public et de ses cibles prioritaires. « Pour cette année 2020 un accent particulier sera mis sur la lutte contre l’enrichissement illicite en tant que l’un des piliers essentiels de la refondation de l’Etat ».
En procédant à l’ouverture de la conférence, le Ministre de la Refondation de l’Etat s’est félicité de la présence massive des invités toute chose qui témoigne selon lui l’importance et la pertinence de la présente rencontre. « Lors que la population gagne difficilement son pain, dans un Etat en déficit permanent rendant le revenu aléatoire, le système de redistribution sociale fait de celui qui a l’argent un héros, surtout si généreux dans le geste, peu importe l’origine de sa fortune. C’est du moins ce que l’on constate. La paupérisation massive change les regards sinon les mœurs et c’est ce qui advint dans un pays où l’on préférait se donner la mort que d’être convaincu de vol », a-t-il déclaré.
Et d’ajouter « que la corruption et la délinquance financière ont pris des proportions incommensurables dans notre pays, en même temps que les structures d’audits et de contrôle des finances publiques se multipliaient. Combattre un tel système tentaculaire dit-il est osé car les acteurs en plus d’être à tous les niveaux, semblent puissants et solidaires »

Il a par ailleurs souligné que l’impunité a ainsi prospérée, malgré les scandales éclaboussés des marchés publics tronqués, surfacturés non conformes, viciés et même parfois non livrés.
Mohamed Kanouté
Source : Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *