Lutte contre l’insécurité : L’AMDH et USIP outillent une trentaine de journalistes sur la gestion inclusive de la sécurité

Renforcer la sécurité en améliorant les relations de confiance et de collaboration entre les Forces de sécurité et les populations, tel était l’objectif du projet Dialogue sur la Justice et la sécurité (JSD) mis en œuvre par l’Association Malienne des Droits de l’Homme (AMDG) avec le soutien financier et technique de l’Institut des Etats-Unis pour la Paix (USIP). Au cours de cet atelier de deux jours, une trentaine de journalistes a été édifiée sur la gestion inclusive de la sécurité à travers l’approche inclusive de lutte contre l’insécurité de la JSD. C’étaient les 14 et 15 novembre 2018 à la maison du partenariat de Bamako.

Pendant les deux jours d’atelier, les participants ont échangé sur les thématiques telles que programme dialogue sur la justice et la sécurité au Sahel et au Maghreb (JSD), Police de proximité, approche inclusive de lutte contre l’insécurité, rôle des journalistes dans les efforts de paix et enfin les enseignements de la mise en place du processus DSJ à la gare routière de Sogoniko.

Le dialogue sur la justice et la sécurité (JSD) est un processus qui aide les communautés et les forces de sécurité à améliorer la sécurité en travaillant ensemble pour relever les défis de sécurité ayant le plus grand impact sur la vie quotidienne. Ce projet part d’un constat simple qu’est, une sécurité efficace et efficiente passe par une implication des communautés et par une franche collaboration entre elles et les forces de sécurité.

Selon Kadiatou Keita, représentante de l’USIP, cette collaboration nécessite une confiance réciproque entre les deux acteurs. Et d’ajouter qu’en construisant les bases solides d’une implication des populations dans les questions de sécurité, à travers une réflexion commune des acteurs de la sécurité, FDS (Forces de défenses et de sécurité) comme population, sur les défis de leur environnement et les ressources disponibles au niveau de la population pour les gérer, les FDS aident à prévenir et à contrer les problèmes de sécurité dans leur environnement local.

Les différents formateurs de cet atelier convergent que l’AMDH, en partenariat avec USIP a lancé le processus JSD dans la commune VI du District de Bamako en octobre 2016. Selon eux, ce processus traite des défis de sécurité à la gare routière de Sogoniko. « Le processus JSD a encouragé les résidents de la commune VI à aborder les FDS pour les informer des problèmes de sécurité ou d’activités criminelles », se réjouissent les initiateurs.

Bourama Camara

mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *