Mali: 40 jours déjà que la jeunesse s’affirme à la tête de l’assemblée nationale

Le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta a eu-t-il raison de confier la présidence de l’hémicycle à la jeunesse ? On est tenté de répondre par l’affirmative tant les premiers pas du jeune Moussa Timbiné, malgré le climat extrêmement tendu, sont rassurants.
En 40 jours à la Présidence de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Moussa Timbiné a fait preuve de dynamisme, d’engagement en apportant de nombreuses innovations.
Dans le cadre de la diplomatie parlementaire, le locataire du Perchoir a eu des entretiens fructueux avec plusieurs chancelleries telles la Grande Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Union Européenne, les Etats-Unis d’Amérique. L’honorable Moussa Timbiné a effectué une visite de courtoisie chez les anciens présidents de l’Assemblée nationale et aux familles fondatrices de Bamako.

A l’occasion de la fête du Ramadan, l’honorable Moussa Timbiné a fait un geste de solidarité en offrant des bœufs et une enveloppe aux déplacés Dogon et Peulh. Il a aussi rendu visite aux déplacés du centre à Mopti et Bandiagara. Pour les aider à faire face à cette situation, le président de l’Assemblée nationale a remis une enveloppe de 4 millions de nos francs. Soucieux du retour de la paix au centre du pays, l’honorable Moussa Timbiné a réservé sa première sortie à l’intérieur du pays à la région de Mopti où il a rencontré des responsables des milices Dogon et Peulh notamment Youssouf Toloba et Sékou Bolly.
Depuis son élection, le président de l’Assemblée nationale consacre d’énormes énergies à la libération de l’honorable Soumaïla Cissé, enlevé le 25 mars 2020 en pleine campagne pour les législatives dans le cercle de Nianfunké.

Sous son égide, l’Assemblée nationale a entrepris une série de consultations dans le cadre de la décrispation du climat politique à travers une série de rencontre avec les familles fondatrices, la Cafo, les organisations de la société civile, le Recotrade, l’AEEM, le CNJ, la LIMAMA, la CMAS. L’Assemblée nationale a lancé un appel au calme, à la retenue et au dialogue.
Son engagement dans la résolution de la crise scolaire notamment à travers sa rencontre avec les syndicats signataires du 15 octobre a servi sans doute de déclic au règlement de cette crise. De rencontre en rencontre, le président de l’Assemblée nationale, enseignant aux premières heures de sa carrière professionnelle, a pesé de tout son poids pour trouver une solution à cette situation qui n’avait que trop duré.
Des actions et initiatives entreprises par l’honorable Moussa Timbiné à la tête de l’Assemblée nationale pendant ces 40 premiers jours méritent d’être soulignées et hautement appréciées.

Bamah Daou

Laisser un commentaire