Mali : c’est parti pour la vaccination de 56.680.830 têtes d’animaux et de volailles

Le premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga a présidé le lancement de la campagne de vaccination du cheptel national le samedi 24 novembre 2018. L’événement s’est déroulé à Baguineda en  commune rurale située à 30 km de Bamako.

Ils étaient tous présents : des autorités coutumières  admiratives, locales, régionales, membres de l’assemblée permanente des  chambres  d’agriculture du Mali, et membres du gouvernement, tous venus pour être témoin de cette cérémonie.

Plusieurs interventions ont marqué cette cérémonie de lancement de la campagne  de vaccination du cheptel national.

D’abord les mots de bienvenues du maire de la commune rurale de Baguineda Salia  Diarra qui dans son intervention a remercié les invités et le gouvernement  pour  avoir choisi sa  commune pour l’événement.

L’occasion était bonne pour le maire d’évoquer les difficultés auxquelles la commune de Baguineda reste  confrontée.

Apres le mot de bienvenue du maire, l’honneur revient au Ministre de l’Elevage et de la Pêche  Dr kané Rokia Maguiraga de remercier les invités venus très nombreux  pour prendre part à cette cérémonie de lancement  qui témoigne de l’importance accordée à  l’élevage par le gouvernement et de  l’ambition d’en faire un des leviers de la croissance économique du Mali.

L’objectif affiché par les plus hautes autorités à travers cette cérémonie est de renforcer la protection sanitaire et le contrôle des maladies en raison de l’importance du cheptel et de l’élevage de notre pays a soutenu Dr Kané Maguiraga.

Après Marka Koungo en 2014, Samako en 2015, Kati -Drall  en 2016 Bougoula Hameau en 2017 le choix est porté sur la commune rurale de Baguineda pour abriter une telle cérémonie qui n’est pas fortuit car c’est une commune qui fait aujourd’hui des avancées considérables en matière d’agriculture et d’élevage.

Mme kané Rokia Maguiraga ministre de l’élevage et de la pêche n’a pas aussi manqué de signaler  que  pour ce qui concerne la péripneumonie contagieuse bovine, maladie  à laquelle le  cheptel continue de payer un lourd  tribut  dans certaines zones d’élevages. Le taux de couverture vaccinale a progressé de  69,30% à 84,47 %  au cours de la campagne écoulée et nombre de foyer a baissé de neuf(09) à quatre (04), ajoute -elle

Pour cette  campagne de vaccination, l’objectif est de vacciner 56.680.830           têtes d’animaux et de volailles (toutes espèces confondues) contre 53.231.379 têtes pour la campagne précédente.

Cette campagne  de vaccination concerne plusieurs maladies animales, dont les principales sont : La  péripneumonie contagieuse bovine, la fièvre aphteuse, la peste des petits ruminants, la pasteurellose ovine  la pasteurellose caprine et autres.    

    

En procédant au lancement de la campagne à Baguineda,le premier ministre chef du gouvernement Soumeylou Boubeye Maiga a mis l’accent sur l’importance  de  l’élevage qui occupe  une place particulièrement importante dans le développementéconomique et social du Mali.

Pour booster ce secteur  le  gouvernement  entend tout mettre en œuvre pour venir à ce secteur combien important avec la pose très prochainement de la première pierre de l’usine de conservation de lait de Baguineda.

Pour joindre l’utile à l’agréable des vaccins et des motos ont donnés   par le premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga au ministère de l’élevage et de la pêche afin de démarrer   les activités de la campagne  de vaccination du cheptel.

Mohamed kanouté

Envoyé spécial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *