Mali : Focus : Ras Dial & Assétou !

Chouala Bayaya est devenu un intouchable de la République. Ses plus petits désirs sont des ordres! L’imam Dicko étale sur la place publique cette obscure affaire de 50/100 millions à la veille de son meeting ? Chouala sort du bois, comme le diable de sa boîte, pour accabler le président du HCI à coup d’insinuations. Soumaïla Cissé et l’opposition républicaine veulent marcher contre les résultats de l’élection présidentielle, Chouala s’érige en défenseur de l’ordre public et menace !

Il se trouve que ce Robin des bois en babouches et à contre-emploi (défenseur des forts) n’est pas au-dessus de tout soupçon, comme la femme de César! Il trainerait même une réputation de “petite vertu” qui ne dédaigne pas les petits plaisirs et vices très profanes.

Quelle que soit la qualification du délit d’atteinte à la vie privée contre Ras Dial et Assétou, leur acte a surtout valeur de pédagogie de l’exemple. Professons et proclamons ce que nous sommes ! Chouala Bayaya semble loin de ce qu’il prétend être et ce qui est allégué contre lui par les jeunes  vaut devant un tribunal islamique lapidation ou coups de fouet jusqu’à expiation si ce n’est bien plus !

Et pour mieux s’écarter de la voie de Dieu, ils ont même inventé le concept approprié de “Moutaha”, dont il faudra vérifier le bien-fondé coranique et les conditions d’autorisation si le Livre Saint devait le permettre. Tout indique qu’en l’espèce, il s’agit de bénir un adultère en bonne et due forme !

Le plus cocasse sera d’en parler devant un tribunal. Le diable peut se trouver dans l’évocation des “détails”. Il est temps de libérer Ras Dial & Aissétou et surtout, pour le régime, de se chercher des guides religieux qui savent se guider eux-mêmes sur le droit chemin, avant de se fendre de grandes leçons de morale.

Sambou Diarra

Source : L’Aube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *