Mali : Interpellation de plusieurs bandits

L’audition d’un suspect a permis de localiser et d’interpeller d’autres appartenant à une autre bande qui sévissait à Bamako et banlieues. Et la police a juste fait d’une pierre deux coups

Le commissaire divisionnaire Seydou Coulibaly « Zarawana » et ses hommes du 17è arrondissement viennent de se faire entendre de nouveau. Après l’interpellation de trois des cinq malfrats qui ont froidement assassiné le pharmacien à Kalaban
coura-ACI, les mêmes limiers ont remis le couvert en démantelant un réseau de bandits quasiment spécialisés dans le braquage à main armée et le cambriolage.

Selon nos sources, tout a commencé le 22 juillet dernier aux environs de 22 heures. Les policiers effectuèrent une déscente inopinée dans une concession à Yirimadio-Kadobougouni, en Commune VI du District de Bamako. Là, ils trouvèrent celui que nous désignerons par BC. Il ignorait qu’il avait été localisé à la suite de l’interrogatoire du surnommé « Kayésien », un des bandits présumés assassins du pharmacien de Kalabancoura. Interpellé et conduit au commissariat de police, BC a été entendu. Coincé durant son audition, il a jugé nécessaire de coopérer avec les limiers. Lui aussi a cité trois autres bandits de grand chemin : YD, SK et BT. Ils seront immédiatement interpellés pour des besoins d’enquêtes.

Dans la foulée, le même BC a reconnu appartenir à un gang qui opérait dans plusieurs quartiers du District de Bamako. Entre-temps, les policiers effectuèrent une perquisition chez le suspect. Ce qui leur a permis de mettre la main sur deux pistolets automatique (PA), l’un était enfouie sous terre dans une mosquée à Kadobougouni, et six cartouches de balles.

…….LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *