Mali : le parquet s’oppose à l’abandon des poursuites dans un dossier de tentative de coup d’état

Le parquet général de Bamako a déclaré mardi soir s’opposer à l’abandon, décidé plus tôt dans la journée, des poursuites intentées contre sept personnalités accusées d’avoir préparé un coup d’Etat, dont un ancien Premier ministre et un animateur radio vedette. « On n’est pas d’accord avec la décision prise par la chambre d’accusation » de la Cour d’appel de Bamako, a déclaré dans le journal du soir de la télévision publique ORTM le procureur général Idrissa Arizo Maïga, en annonçant l’intention du parquet général de se pourvoir en cassation.La cour d’appel avait dans l’après-midi ordonné l’abandon des poursuites et la « remise en liberté immédiate de tous les inculpés » dans ce dossier dit de « complot contre le gouvernement de la République », avait indiqué à l’AFP Kassoum Tapo, l’avocat du dernier Premier ministre avant le putsch d’août 2020, Boubou Cissé.Son client, qui affirmait ne pas être en fuite mais « en lieu sûr » à Bamako, n’avait pas été interpellé.A la question de savoir si cela signifiait que les inculpés étaient libres, le procureur général a répondu à la télévision: « Pas du tout ».Parmi les cinq hommes en détention provisoire figure Mohamed Youssouf Bathily, dit « Ras Bath », un militant, polémiste et animateur radio aux nombreux sympathisants.Cette affaire, révélée en décembre avec une série d’interpellations par la Direction générale des services de l’Etat (DGSE, le renseignement malien), a suscité une grande perplexité étant donné la personnalité des mis en cause et le caractère étonnant d’une éventuelle tentative de déstabilisation, alors que les militaires ont la mainmise sur le pouvoir depuis le putsch qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Source: AFP

One Reply to “Mali : le parquet s’oppose à l’abandon des poursuites dans un dossier de tentative de coup d’état”

  1. Bonsoir on a plus sérieux à faire que d occuper nos juges par une affaire qui de mon point de vue est impossible de réaliser sans une participation dès forces de l’ordre
    Aucun élément n est impliqué sachons raison gardée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *