Mali /USA : Une agence de Com payée pour gérer les couacs

Le Mali signe un contrat de 170 millions FCFA avec Ballard Partners pour le conseiller dans sa communication avec l’Administration Trump. Est-ce suffisant pour avoir la caution du pays de l’Oncle SAM ?

Ballard Partners, qui a des liens étroits avec le président Trump, a signé avec le gouvernement du Mali un contrat d’un an, à compter du 1er juillet, d’une valeur de 300 000 $ (près de 170  millions FCFA).

Ballard conseillera et assistera le Mali dans ses communications avec des représentants du gouvernement des États-Unis, des dirigeants d’entreprise et des membres du personnel des organismes à but non lucratif.

Selon son contrat, Ballard positionnera le pays comme “un partenaire de travail proche des principaux pays occidentaux dans les luttes contre l’extrémisme islamique et la guerre contre les groupes terroristes mondiaux, tels qu’Al-Qaïda”.

Ballard aidera le Mali à sensibiliser à ses efforts pour promouvoir la paix  parmi le “public américain en général” et à poursuivre des crédits dans le cadre du Millenium Challenge Corporation  et d’autres organisations pertinentes des États-Unis.

Brian Ballard a dirigé l’activité de collecte de fonds de campagne de Trump en Floride. Qu’est ce qui ne va entre le gouvernement du Mali et l’administration Trump ?  Pourquoi le service d’une agence de communication ? Quelle va être le rôle dévolu à la diplomatie ?

Il y’a bien des réelles interrogations et des inquiétudes dans les rapports entre nos pays.

Le Mali qui a trainé le pied avant de nommer un ambassadeur auprès de cette grande puissance, montre à souhait qu’il y a bien des non-dits dans la coopération.

A.M.C. avec intellivoire.net    

Source: L’Indicateur du Renouveau

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *