Marée humaine au Stade 26 mars: Mahamoud Dicko confirme son leadership au sommet de l’islam

Annoncé  en grande bombe, le meeting du président du haut conseil islamique à été  une grande démonstration de force ce dimanche 10 février 2019. Une marée  humaine où  il était difficile de se frayer un chemin. Depuis 6h du matin certains ont pris place au stade pour répondre à  l’appel du guide des wahabites. Déjà  huit heure le stade fait son plein avant l’arrivée du président du haut conseil islamic. Le meeting annoncé comme une journée de prière  et de bénédiction à pris une tournure politique. MAHAMOUD Dicko accompagnée d’une grande délégation a une fois de plus montré son influence dans les sphères politiques et religieuses. L’envoyé spécial de chérif de Nioro à exigé la démission  de premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga.

Dans son intervention Dicko a insisté sur les propos tenus par le porte-parole de Bouyé. « S’il ne comprenne pas ce que le Cherif vient de dire. Nous allons les faire comprendre autrement. «Aussi, on va leur demander de dégager », indique Dicko faisant allusion au Premier ministre. Pour le président du Haut Conseil Islamique, Soumeylou Boubèye n’est pas à sa première tentative de perversion des mœurs avec le projet d’Education sexuelle complète. Toutes les mauvaises lois, c’était lui quand il était ministre des Affaires étrangères.

Contre l’impérialisme français, le président du Haut Conseil Islamique dénonce: « La France nous a dirigé hier. Mais qu’elle continue de nous diriger encore aujourd’hui est inacceptable ». «Il faut refuser ça. Car, c’est le désordre aujourd’hui mais bientôt c’est l’anarchie ». « Je ne ferai pas d’autres commentaires», conclut l’imam Dicko,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *