Ministère des Transports et de la Mobilité Urbaine : La SNTE exige la démission du DFM, Senoussi Korobara pour faute grave

Suite au retard criard constaté dans la mise en œuvre du procès-verbal de conciliation du 19 septembre dernier, la Section Nationale des Transports d’État (SNTE) vient de déposer sur la table du Ministère du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique, un préavis de grève de trois jours allant du mercredi 22 janvier au vendredi 24 janvier

Dans le document dont nous avons pu nous procurer une copie, le syndicat exige la mise en œuvre du procès-verbal du 19 septembre 2019 ; la démission immédiate du Directeur des Finances et du Matériel (DFM) ; du Ministère en charge des Transports, Senoussi Korobara pour faute grave ; l’alignement immédiat avec rappel des arriérés conformément à l’arrêt de la Cour suprême pour le personnel des antennes ainsi que le paiement des ristournes de l’ANASER allouées à la Direction Nationale des Transports Terrestres, Maritimes et Fluviaux avec le rappel des arriérés.

S’agissant du procès-verbal du 19 septembre 2019, la partie gouvernementale s’est engagée à, entre autres, changer le statut de la Direction Nationale des Transports Terrestres, Maritimes et Fluviaux (DNTTMF) en Direction Générale des Transports Terrestres, Maritimes et Fluviaux (DGTTMF) ; valider le décret portant plan de carrière de ladite direction ; mettre en place une clé de répartition de tous les produits, ristournes disponibles au compte de la DNTTMF ; rénover toutes les directions régionales, subdivisions et les antennes ; valider le décret portant répartition des fonds issus des pénalités pour le retard des visites techniques.

Aussi, le gouvernement et le syndicat avaient convenu d’élargir les crédits de fonctionnement à toutes les directions régionales, subdivisions des transports et de renouveler la commission de retrait de permis.

Mama PAGA

Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *