Missions gouvernementales : Quand la présence des maîtresses augmente la taille des délégations

Les missions gouvernementales au Mali font saigner le trésor public à cause de  la taille des délégations. Dans ces délégations, ils sont nombreux ces missionnaires sans titres ni qualité qui augmentent inutilement l’effectif avec zéro résultats concrets. Parmi ces mange-mil figurent en bonne place des maitresses ou copines des chefs de mission (ministres, PDG, directeurs, chefs de services, députés etc.).  Ainsi, lors des missions, ces amazones de ces cadres, très souvent des chairs fraîches, sont prises en charge au frais du contribuable, justes pour satisfaire la libido du chef.

Actuellement le Président de la République est en mission à Kayes pour sa première sortie à l’intérieur du Mali. Dans cette délégation présidentielle y figurent beaucoup de ministres, directeurs nationaux et régionaux, des chefs de services etc. Certains ne manquent point l’occasion pour mettre dans leurs valises des copines ou maitresses à ce lot pour agrémenter le séjour. Des invités privilégiés qui sont royalement traités dans la délégation plus que les vrais acteurs qui sont partis pour le travail.

Ces belles filles aux poitrines généreuses sont bien logées dans les hôtels somptueux au frais de l’Etat juste pour des jeux de jambes en l’air pendant le séjour. De retour elles sont arrosés par des billets de banque pendant que d’autres cadres remuent terre et ciel pour rentrer en possession de leur  perdiems. Une d’entre elle qui vit avec un de nos ministres puissant dans le gouvernement témoigne  avoir passé trois jours avec un ministre dans la cité des Balazan pour un montant de 400 000 fcfa.

Indubitablement le trésor malien souffre de nos jours des missions aux effectifs pléthoriques. En plus du cas des copines, certaines personnes font le déplacement inutilement contribuant à augmenter les frais de la mission. Il n’est pas rare de voir, une vingtaine de voitures 4×4 accompagnant un simple ministre en déplacement à l’intérieur. Du vrai gâchis !

Il est temps que la taille des délégations soit revue à la baisse et que seuls les vrais acteurs fassent le déplacement pour le bien du pays.

Dily Kane

Mali24

Facebook Comments

4 Replies to “Missions gouvernementales : Quand la présence des maîtresses augmente la taille des délégations”

  1. qui n’a pas une maitresse dans ce pays. Meme les imams ont leurs copine dans la mosquée. Si les boss ont besoin aussi de se soulager non? Laisse nous en paix.

  2. he mon vieux, nos cadres ne font que baiser les stagiaires dans leur bureau. Si tu ne refuses leur proposition on met à mission. Raison pour laquelle il faut avoir une belle posterieure que d’avoir une tete bien faite pour avoir du bulot dans l’administration

  3. Respecte nos cadres. Partout dans le monde ce phenomene existe. Meme si le journaliste devient ministre il va amener une de ses copines dans les missions. Laisse nous en paix et de nous donner des vraies informations

  4. l’argent est cherché pour la fesse, le logement, la nourriture et une belle voiture. Si tu as l’argent il faut profiter de ces belles creatures. On ne vit qu’une seule fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *