Mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion : Le double geste de solidarité de la Mairie de la Commune IV

Hier mercredi 30 octobre 2018, la mairie de la commune IV a procédé à la remise de dons aux malades de l’association ‘’Hinè Ton’’ de Djicoroni et aux familles des anciens collègues de la mairie disparus ainsi qu’aux agents qui ont fait valoir leur droit à la retraite.

D’une valeur de 500.000 FCFA, le don était composé de 4 bidons d’huile de 20 litres, 22 sacs de riz et 10 sacs de sucre. La présidente de l’association ‘’Hinè Ton’’ qui compte aujourd’hui 84 malades, enfants et adultes, a reçu le don des mains du Maire de la commune IV, Adama Bérété, accompagné de ses conseillers.

Saluant les donateurs, Oumou Traoré a souligné que c’est un plaisir pour elle que le maire et sa délégation viennent voir ces enfants aujourd’hui, avant de faire un plaidoyer : « Notre problème fondamental maintenant est un besoin de centre pour que ces enfants puissent vivre. On a plusieurs enfants ici qui vivent dehors, ils n’ont pas d’endroit où dormir, on a une femme avec 4 fils sourds, 3 qui ne marchent pas. Elle n’a qu’un fils qui est en bonne santé. On a des jumeaux handicapés et tous leurs enfants sont en train de devenir comme eux. Une aide pour que ces enfants soient sauvés sera un honneur pour nous. On a aussi un enfant de 14 ans, sourd, qui a été opéré 2 fois au Mali à cause des problèmes de muscles au moment de la défécation, mais qui fait toujours caca sur lui-même. On a des difficultés à aider ces enfants », a expliqué la présidente avant de remercier le maire et ses conseillers d’avoir répondu à leur cri de cœur. «  Entretenir ces enfants avec nos moyens est très difficile, je n’ai pas d’enfant, ce sont eux mes enfants, je les considère comme les miens ».

Le maire Adama Bérété, a de son côté, salué ses conseillers pour l’organisation de la journée de solidarité ainsi que tous les travailleurs au sein de la mairie précisément le chargé des affaires sociales et le chargé de la communication.

Après l’association ‘’Hinè ton’’, c’était le tour des femmes des défunts de la mairie, les chefs des quartiers et les agents qui ont fait valoir leur droit à la retraite de recevoir 60 sacs de 50 kg de riz. Selon M. Karambé, syndicaiste à la mairie, le mois de la solidarité est un mois de partage et de souvenir. « L’initiative est heureuse, c’est une occasion pour nous de remercier le maire qui a bien validé ce qui a été fait par le service social, sous la mandature de Adama Bérété. Nous comprenons le développement local, vous venez de donner un autre visage à la mairie extrêmement important. C’est la première fois que la mairie pense à ses employés. Nous souhaitons vivement au nom des travailleurs, pérenniser cet événement », a ajouté M. Karembé.

Jean Baptiste Kané, stagiaire

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *