Niono: 24 heures après le drame, une cinquantaine de personnes arrêtées !

Les jours suivants ont été très longues et mouvementés dans la ville de Niono. Hier vendredi, Niono était presque déserte. Dans la soirée du jeudi, un renfort de la police composé des éléments du Groupement Mobil de Sécurité (GMS), de la Brigade d’Investigation Judiciaire (BIJ), de la Brigade Spéciale d’intervention (BSI) sont arrivée sur place. Objectif, calmer la situation et procéder à l’arrestation des suspects. Cette mission combien difficile et risquée fait grincer des dents au niveau de la population, et du côté des autorités qui craignent l’amalgame.
Environ 300 éléments sont sur place pour passer au peigne fin les coins et les recoins de la ville de Nionio, qui ressemble aujourd’hui à une ville morte. Selon un habitant, dans les rues de la ville, on peut entendre une mouche volée, car c’est le sauve-qui-peut présentement dans la ville. Difficile de voir les initiateurs de la contestation. Seul les chiens, les ânes et les katakani font le décors de la ville.

Certains syndicats de la police notamment l’Alliance Police République du Mali (APRM) dirigé par le sergent chef Seydou Baragdji et ses éléments sont sur place pour prêter main forte aux enquêteurs, et témoigner de la solidarité du syndicat envers les victimes et les blessés.
Déjà plus d’une quarantaine de personnes ont interpellées et conduite à Ségou pour les besoins de l’enquête selon un communiqué du gouvernement.

« Suite aux manifestations violentes de la journée du jeudi 19 septembre 2019 à Niono, ayant coûté la vie à un policier et à un manifestant, le Gouvernement de la République du Mali informe l’opinion nationale et internationale qu’une importante opération de ratissage est actuellement en cours dans la ville.

Ce renforcement de la sécurité à Niono a permis l’interpellation d’une cinquantaine de personnes dont 49 ont d’ores et déjà été transférées à Ségou pour des besoins d’enquête.

Les unités d’investigations de la Police et de la Gendarmerie nationales ainsi que la Police Technique et Scientifique sont fortement mobilisées pour boucler les enquêtes dans les meilleurs délais. Le bilan de ce jour à 18 heures fait donc état de : 50 personnes interpellées dont deux (02) femmes », peut-on lire dans le communiqué.

Toujours selon le communiqué du gouvernement, le bilan de la manifestation reste inchangé à savoir : 02 morts dont le Commissaire chargé de la ville; vingt-deux (22) blessés dont un gendarme et quatre cas graves parmi les policiers, présentement pris en charge à l’Infirmerie de l’École Nationale de Police.


Mohamed Kanouté

Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *