Nioro du Sahel : Le Général de Brigade Abdrahamane Baby empêché d’entrer dans le camp par les veuves de militaires

Les épouses des soldats à Nioro du Sahel ont refusé hier d’accueillir le chef d’Etat-major de l’armée de Terre, le Général de Brigade Abdrahamane Baby. La raison: la tuerie ressente de leurs maris militaires par des hommes armés au nord du Mali. Catégoriques, les épouses et enfants des soldats du camp de Nioro du Sahel ont empêché, ce jeudi 21 mars 2019, une délégation de la hiérarchie militaire malienne de présenter les condoléances aux familles des soldats tombés sur le champ d’honneur le week-end dernier à Dioura.

Après la déroute de l’armée malienne suite à l’attaque du camp de Dioura dans le centre du Mali, le dimanche 17 mars dernier, par des groupes armés non identifiés qui a enregistré une vingtaine de militaires tués, le ministre de la défense en compagnie de son chef d’Etat major général a entamé une visite dans les différents camps non seulement pour présenter leurs condoléances aux parents des victimes mais aussi remonter le moral des soldats.   C’est ainsi qu’une délégation conduite par le  Général de Brigade, Chef d’Etat-major de l’armée de Terre  M Abdrahamane Baby a fait le déplacement hier jeudi pour aller présenter  les condoléances de la nation aux  veuves et orphelins des  soldats assassinés dont certains étaient du camp de Nioro du Sahel.

Selon une source locale, les veuves et orphelins des soldats tombés sur le champ d’honneur, soutenus par la population ont catégoriquement refusé à la délégation du Général Baby l’accès à la garnison en formant un bouclier humain. Selon  notre source, le Général de Brigade Baby et les membres de sa délégation ont été obligés de renoncer à leur visite de présentation de condoléances aux familles des soldats sauvagement assassinés par les ennemis de la nation.

Dily Kane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *