Nouveau gouvernement : Les producteurs pleurent le départ de Nango Dembelé

Une semaine après le départ du gouvernement du ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé, les producteurs de coton, à travers leur collectif, se sont spécialement déplacés à Bamako le 9 mai 2019 pour lui rendre hommage. Venus de Kadiolo, Yorosso, Koutiala, Konsseguela, Niene, M’bessopa, Bla, Kimparana, Kokofata, Kita, Marakakougo, Sebekoro et Sikasso, ils ont également exprimé, dans une lettre adressée au président IBK, leur crainte de voir partir en péril les acquis engrangés par Nango en tant que ministre de l’Agriculture. 

En effet, après le départ inattendu du Dr Dembelé, les producteurs de coton se dissent inquiets face aux risques de la perte d’acquis vitaux comme l’approvisionnement correct des paysans en engrais de bonne qualité et en quantité suffisante, la création d’une dynamique de bonne gestion des coopératives cotonnières et faitière  et surtout la production d’un (1) millions de tonnes de céréales, un vieil objectif de 2009. Toutes chose qui, à leurs yeux, ont valu au Mali la place de premier producteur de coton d’Afrique et apporté l’amélioration des revenus de millions de petits producteurs de coton. Le ministre Nango, toujours selon les cotonculteurs, a favorisé le regroupement des paysans derrière un idéal politique ayant contribué à la réélection du président IBK en 2018. Et de remercier IBK pour avoir confié le département de l’Agriculture à Nango Dembélé. Et à l’endroit du ministre Nango, ils se sont engagés à rester mobilisés derrière lui non seulement pour sauvegarder les acquis engrangés lors de son passage au ministère de l’Agriculture, mais également pour toutes autres initiatives politiques.

Tout émus, les paysans ont témoigné comment Nango  Dembélé est devenu célèbre auprès du monde paysan tout en regrettant son départ du gouvernement. Plusieurs d’entre eux ont déclaré avoir voté pour IBK lors de la présidentielle passée à cause de Nango Dembélé «Je suis un conseiller communal de l’URD, mais j’ai non seulement voté IBK, mais également battu campagne pour sa cause, et cela à cause de son l’ex-ministre de l’Agriculture», a déballé  Noumadi Démbélé de Séféto (Kita). 

Idem Yacouba Koné de Sikasso, qui a reconnu avoir voté pour IBK à cause de Nango Dembélé, quoique le président de la République sortant ne l’ait jamais personnellement convaincu 

Quant à Sitan Coulibaly de Koutiala, du haut de ses 60 ans, elle dit «n’avoir jamais vu un ministre dévoué à la cause des paysans comme Nango Dembélé». «Il partait dans les champs avec nous, s’asseyait sous l’arbre avec nous pour nous conseiller ».

Et même si cette sortie n’est pas contre le nouveau ministre de l’Agriculture, selon les explications de Siaka Coulibaly, venu de Kita, il y ’a lieu de s’inquiéter pour l’objectif de la campagne en cours, notamment la production d’un millions de tonnes de cotons graine et surtout mais et surtout de la révision constitutionnelle qui sera dans les jours à venir déposer sur la table de l’assemblée nationale avant d’être soumis à l’appréciation des du peuple.

Amidou Keita

Le Temoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *