Office du Niger : De nouvelles ambitions pour la prochaine campagne

Pour la campagne agricole 2021-2022, en riziculture, l’Office du Niger table sur une production de 903.538 tonnes de riz paddy. Pour atteindre ses objectifs, l’Office du Niger entend se focaliser davantage sur la vulgarisation agricole à travers la mise en place et la sensibilisation sur les bonnes pratiques agricoles, notamment le respect du calendrier agricole, le système de riziculture intensif, l’amélioration de l’efficience du réseau et la fourniture d’un service de l’eau de qualité aux producteurs. Une enveloppe de 6.452.333.924 Fcfa est prévue pour l’entretien des infrastructures hydrauliques. Le président directeur général de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté a dévoilé les nouvelles ambitions de sa structure pour la prochaine campagne agricole lors de la 47è session ordinaire de son conseil d’administration.
L’ordre du jour était relatif à l’examen et à l’adoption du procès-verbal de la 46è session ordinaire ainsi que le bilan de la campagne agricole 2020-2021. Il s’agissait également de présenter la physionomie de cette campagne, d’examiner le bilan du programme annuel d’entretien du réseau hydraulique et le plan de campagne agricole 2021-2022.

Le projet de budget de l’exercice 2021 de l’Office du Niger s’équilibre en ressources et en emplois à la somme de 37,223 milliards de Fcfa contre 34,093 milliards en 2020, soit une augmentation de 11%. La campagne agricole 2020-2021 a connu des réalisations probantes malgré le contexte sécuritaire très préoccupant. à ce propos, Abdel Karim Konaté a indiqué qu’en riziculture, la production totale obtenue est de 808.102 tonnes pour une superficie mise en valeur de 133.401 hectares, avec un rendement moyen de 6,058 tonnes par hectare.
Par ailleurs, le président directeur général de l’Office du Niger a souligné que la baisse de production de 12.881 tonnes par rapport à la précédente campagne est due essentiellement aux fortes pluies du mois d’août ayant engendré de grandes inondations des parcelles et de villages. «C’est également cette situation qui explique le niveau élevé du dégrèvement qui a concerné 6.855 hectares, soit 5,80 % des superficies mises en valeur en saison et un manque à gagner de 437.517.772 Fcfa en termes de redevance eau», a-t-il déploré.

En maraîchage, Abdel Karim Konaté a affirmé que la production totale obtenue, pour toutes spéculations confondues se chiffre à 313.898 tonnes pour une superficie mise en valeur de 11.780 hectares. Le président directeur général de l’Office du Niger a rappelé que la campagne agricole 2020-2021 avait un objectif de production de 896.935 tonnes de riz sur une superficie de 143.542 hectares et un rendement moyen de 6,24 tonnes/ha, avant d’ajouter qu’à la date du 30 novembre 2020, la mise en valeur en saison est de 124.288,83 hectares.
Cependant, le patron de l’Office du Niger révèlera que le sous-équipement des producteurs et le manque de main d’œuvre ont sérieusement contrarié la bonne conduite des opérations culturales. Ce n’est pas tout, les quantités d’engrais subventionnés à l’Office ne couvraient que 37,51 % des besoins des casiers en engrais de fond et 40,73 % en engrais de couverture.

Lire la suite sur https://www.lessormali.com/office-du-niger-de-nouvelles-ambitions-pour-la-prochaine-campagne

Yama Traoré, Amap-Ségou

Source: L’Essor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *