Opposition malienne en deuil: le député Mody N’diaye décédé

Toute la classe politique malienne est en deuil avec le décès du député Mody Ndiaye ce vendredi. Il etait l’une des figures emblématiques de l’opposition malienne. Élu de l’union pour la république et de la démocratie (URD) à Baroueli Honorable Mody N’diaye était gravement malade il y a bientôt un an. Et pour preuve il n’a pas pu battre campagne pour son mentor Soumaila Cissé aux élections présidentielles de 2018 car il était en traitement en France. Les maliens retiennent de lui l’un des deputés le plus eloquent et élégant et qui anime bien l’assemblée nationale lors des plenieres. Dors en paix Honorable.

Qui était le député Mody N’Diaye?

« Réélu en 2013, l’honorable Mody N’Diaye était à son deuxième mandat au sein de l’Hémicycle. Celui que l’on voit souvent au pupitre défendre les positions tranchées de l’opposition, commença sa carrière politique à l’Assemblée nationale en 2007 en tant qu’indépendant. Trois ans plus tard, il décide de rejoindre l’Union pour la République et la démocratie (URD), dont le président Soumaïla Cissé était alors l’un des favoris de la présidentielle qui devait se tenir en 2012.
Après une maitrise en Economie et un diplôme supérieur en finances et banques à Paris, Mody N’Diaye devient Inspecteur des finances, et commence son service au sein de l’administration depuis le 1er janvier 1985. Consultant Formateur en Gestion d’Entreprise, il a été durant sa longue carrière dans la fonction publique tour à tour : DAF du Ministère de l’Economie, Conseiller Technique Charge de l’Industrie, PDG SONATAM et Secrétaire Général Ministère des Mines, Commerce, et Transport. Plusieurs fois Secrétaire général du ministère de l’Industrie et du Commerce, Mody N’Diaye est également reconnu comme expert dans les négociations au sein des organismes internationaux.
Patriote, Mody N’Diaye passera d’ailleurs les deux premières années au service national des jeunes et en sortira avec le brevet de préparation militaire, gage de patriotisme à l’époque. En 2007, il fait son entrée au parlemet.
Depuis 2014, il est le président du groupe parlementaire Vigilance républicaine et démocratique (VRD) qui regroupe quatre partis d’opposition : URD, PRVM Fassoko, PARENA et FARE-Ankawili, et comptabilise 21 des 147 députés de l’Assemblée. Pour son président, l’opposition malienne joue son rôle, le groupe « VRD a travaillé sans relâche dans le cadre du contrôle de l’action du gouvernement et cela de façon très responsable. Les actes que nous avons posés ont été salutaires car ils ont permis au gouvernement de changer légèrement le cap, même si nous ne sommes pas encore très satisfaits. »
Au sein de l’Assemblée nationale malienne, Mody N’Diaye a occupé les postes de vice-président de la commission de Contrôle et rapporteur général de la commission des Finances, de l’Économie, du Plan et de la Promotion du secteur privé. 
Courtoise, sociable et ouvert Mody N’Diaye était un exemple de leader politique qui forçait et imposait le respect, la considération et l’admiration ». Sambi Assan Touré cadre du RPM

Mali24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *