Paix et stabilité au Mali : L’Union Européenne et ses partenaires lancent le PROJES

Promouvoir la stabilisation et le redressement socio- économique du Mali dans les régions de (Ségou et Mopti) tel, est l’objectif visé par le programme Jeunesse et stabilisation (Projes) dont le lancement s’est déroulé ce vendredi matin 16 Novembre 2018 à l’hôtel Onomo situé au quartier du fleuve.

C’était en présence des représentants de l’Union Européenne, du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation (MATD), de la GIZ coopération allemande, et des bénéficiaires.  Tous venus pour être témoin de cette  cérémonie de  lancement.

D’un montant global de 30 millions d’euros soit 2 Milliards de Franc CFA, le projet est mis en œuvre par la GIZ à travers un contrat de service incluant la mise à disposition d’experts principaux et non principaux pour des  interventions ponctuelles ciblées.

Cette initiative s’inscrit, en effet, dans la stratégie régionale  d’intervention de l’Union Européenne au centre du Mali, par un renforcement de l’offre et de l’accès des populations aux services de bases prioritaires, par le soutien à la cohésion sociale et communautaire.

En prenant la parole, le représentant de la GIZ coopération Allemande, a remercié les invités venus très nombreux de Bamako comme de l’intérieur pour prendre part à cette rencontre. Pour Juger Korch, le lancement de ce projet répond aux défis des populations du centre du pays. « La GIZ va se battre au près d’autre partenaire pour amener la paix et la stabilité au Mali », a-t-il rassuré.

Au nom de l’Union Européenne, Alain Olevill, s’est dit honoré par le lancement de ce projet ambitieux et porteur d’emplois pour la jeunesse« Ce projet fait partie de 11 projets  financés par l’Union Européenne dans le cadre du Fonds Fudiciaire d’urgence pour l’Afrique créé au sommet de la Valet, il ya trois ans de cela. « C’est une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la stabilisation du Mali. Des domaines tels la santé, l’éducation, l’emploi des jeunes, l’hydraulique, et d’autres activités génératrices de revenues sont concernés par le dit projet », a-t-il déclaré.

En présidant cette cérémonie de lancement, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Mohamed AG Erlaf a rappelé toute la disponibilité du gouvernement à accompagner ce projet  porteur de paix et de stabilité dans les régions du centre (Ségou, Mopti). Aux dires du  ministre, en ciblant les jeunes, le projet vise le renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

« C’est un projet qui apporte un appui structurant par le renforcement de la fonctionnalité et l’accès de proximité des services socio-économiques de base dans les zones rurales ».  Il n’a pas aussi manqué d’adresser  un message fort à l’endroit des 2 millions de bénéficiaires de ce projet qui doivent faire bon usage pour inciter les partenaires à initier d’autres initiatives.

Mohamed Kanouté

mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *