PASTEUR MICHEL DE TINKELE : « Qnet est une organisation d’escrocs, de voleurs et de sorciers »

Depuis bientôt 6 mois qu’il a été dépossédé de ses terres à Tinkélé, le révérend pasteur Dr Michel Samaké a transféré sa messe à « Lakika », appellation qu’il a donnée à sa propriété privée située à quelques centaines de mètres de Mana sur la route de Ouéléssebougou. Dans son enseignement biblique de dimanche, celui qui se surnomme « l’homme de Dieu » a mis en garde les Maliens en contre l’adhésion au club de la société Qnet.

Au cours de son homélie, Dr Michel a déconseillé aux Maliens d’adhérer  au réseau Qnet arrivé dans notre pays en 2013. « J’ai personnellement été invité par cette société dans un hôtel. Après analyse, j’ai compris que Qnet est une organisation d’escrocs, de voleurs et de sorciers », a affirmé le pasteur Samaké.  A en croire le saint homme les pratiques de Qnet, font perdre en réalité la foi en Dieu. C’est pourquoi, il a déclaré que : «  tous ceux veulent rentrer dans le paradis, ont intérêt à se méfier  de ce réseau ».

En effet, Qnet de son nom d’origine Quest net, est une société  de vente directe fondée en 1998 par Vi Jay Eswaran. Contrairement aux grandes entreprises, Qnet n’utilise pas les canaux classiques  pour écouler  ses produits. Pour ce faire la société propose  une large gamme  de produits  dans différentes catégories comme les soins à usage personnel, mais aussi dans le domaine de la nutrition  et de la formation, dit-on. Il s’agit généralement des produits de haute qualité comme des soins cosmétiques, des bijoux, des montres fabriquées en Suisse.

La création d’emploi douteux !

L’adhésion au réseau Qnet qui entend contribuer au développement du Mali  est cautionnée à l’achat de produits variant entre 400.000 et 500.000 FCFA.  A la suite de cet achat le client peut-être désigné comme distributeur. Tout d’abord, les clients découvrent  Qnet en ligne à travers les représentants indépendants inscrits sur  la liste  du réseau avec un numéro d’identification. Dans la pratique, le représentant  indépendant  peut fournir les services de Qnet mais ne peut être considéré comme  agent, ni employé encore moins associé. Aussi, il s’avère que les pratiques commerciales contraires à l’éthique de Qnet  sont suspendues par la société dès leur découverte.  Aujourd’hui,  nombreux de Maliens qui ont adhéré au réseau courent après leur argent. Le réseau Qnet a été chassé dans plusieurs pays africains parmi lesquels le Rwanda, le Ghana.

Jean Goïta

La Lettre du Peuple

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *