Police Nationale : Les recalés du contingent spécial demandent la clémence des autorités du pays

Ils  étaient très nombreux à prendre d’assaut,  ce mardi  11 Novembre 2020,  les locaux de la Bourse du Travail pour répondre à l’appel du « Collectif des Candidats  Recalés au Concours d’entrée à la Police suite à la visite médicale contingent spécial ».

Cette deuxième sortie du collectif visait  un double objectif : Dénoncer l’injustice dont ils ont été  victime  d’une part, et d’autre part demandé aux plus hautes autorités du pays  de voir enfin leur cas.

 Munis de banderoles, regroupés et très remontés contre ce qu’ils appellent une  injustice, les candidats recalés ont exprimé leur ras-le-bol, et leur amertume face aux silences et l’inaction du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile,  le Colonel Modibo Koné à propos de leurs revendications

Dans  une brève déclaration lue devant un parterre de journalistes, le porte-parole A Bakayoko dit papou le méchant,  la voix cassée, la gorge serrée à demander la clémence des plus hautes autorités du pays notamment le président de la transition  Bah N’Daw, son vice-président le Colonel Assimi Goita, et le ministre de la Sécurité et de la protection Civile, le colonel Modibo Koné.

« Nous sommes des jeunes, nous sommes aptes à faire la formation, mais hélas nous avons été écartés de façon injuste. Nous voulons juste rejoindre nos camarades en formation, nous avons tout laissé durant trois ans  à cause de cette formation », a-t-il plaidé. Au ministre de la sécurité et de la protection civile, il a dit ceci : «  M. le ministre, le colonel, Modibo Koné  vous pouvez sécher les larmes de tous les recalés et leurs familles, mettre fin à leur angoisse et colère, juste en prenant à bras le corps notre situation  qui mérite une attention particulière »  

Plusieurs actions et rencontres avec les autorités sont prévues dans les jours à venir  pour dénoncer l’injustice  et demander la clémence des autorités en charge du dossier.

Mohamed kanouté

Source: Mali24                                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *