Pour la sauver d’un «naufrage programmé»… : Les travailleurs de la CMDT réclament un audit interne

Faut usage de faux, payement de fausses créances, passations douteuses de marchés public, recrutements du personnel en violation des procédures, etc. Sous la direction du PDG Baba Berthé le Géant Cotonnier malien ne s’illustre pas seulement que par ses performances à la feux d’artifice. Dans les champs les moins visibles de la CMDT se cultivent en toute opacité des pratiques financières et administratives très peu orthodoxes. Désespérés et confuses, les travailleurs, malgré une hausse de la production cotonnière (elle est estimée à 728 000 000 tonnes de coton graine cette année) qui conforte la position de leader du Mali de leader sur le continent, s’interrogent néanmoins sur la direction que prend la CMDT. Où va la compagnie, en effet ? Seule l’administration dirigée par le Pr Baba Berthé pourra répondre à cette question.

Mais en attendant, les travailleurs ont la conviction que leur PDG est embrigadé par «Clan Sicilien» contrôle la CMDT et engloutit tout dans son sillage. Il nous revient, de source digne de foi, que c’est ce clan qui a  mainmise sur la vente des fibres, de la graine et autres ainsi que sur les rares appels d’offres de commandes publics, tout comme le comité syndical et tous les postes stratégiques de l’entreprise. A un point tel que les travailleurs ne veulent plus sentir l’ex ministre du développement rural pendant la transition de 2012.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase

Alors que des informations persistances annonçaient un départ inévitable à la veille de la présidentielle, l’information a été distillée comme quoi le départ imminent du PDG Berthé avait des liens avec son refus de vider les caisses de la CMDT pour la campagne présidentielle. Seulement voilà : moins de deux mois plus tard, les faits ne plaident nullement en faveur d’un souci de préserver les ressources de la CMDT. Et pour cause, 200 millions FCFA viennent d’être débloqués pour une tâche aux contours opaques attribuée au cabinet d’avocat d’un baron du parti présidentiel. Et tout porte à croire que le «Clan Sicilien» est le commanditaire de ladite opération financière. Beaucoup de travailleurs aimeraient en avoir des explications, d’autant qu’ils viennent d’être privés de leur prime d’un mois.

Comme s’il voulait provoquer le déluge avant son départ, le PDG de la CMDT, à la faveur de l’assemblée générale d’AFCOTE, en début de ce mois d’octobre, a mobilisé une dizaine de personnes pour une mission de 10 jours à Paris alors que d’ordinaire ce sont 3 personnes qu’on envoie pour autant de jours. Qui plus est, le hic est que le prix des billets d’avion aurait été doublé, soit 1 200 000 au lieu de 600 000 FCFA sur le marché, selon nos sources.

 

Ce n’est pas tout. L’administration du Pr Baba Berthé est en outre désigner comme responsable de recrutements en violation de toutes les procédures en la matière. Parmi les recrutés se trouve bizarrement un ancien secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali, qui ne se rend au travail que pour récupérer son bulletin de salaire. Recoupement fait, il nous revient aussi qu’il existe une incohérence entre son diplôme (FAST) et le poste qu’il est appelé a occuper à la CMDT. Et c’est ce qui semble expliquer ses absences prolongées. D’autres travailleurs recrutés en violation de la procédure auraient quant à eux des liens de parenté avec des hauts responsables de la CMDT dont ils sont le frère, le neveu ou le cousin, selon nos témoignages. Et il arrive aussi qu’on abuse de pouvoir pour faire grimper les échelons à l’ami d’enfance. Du jamais vu à la CMDT : l’intéressé est passé en un clin d’œil de chef de division à administrateur général.

Bref, l’ethnisation, le népotisme le favoritisme, la gabegie et la corruption y sont monnaie courante. D’où l’urgence d’un audit interne pour préserver le peu qu’il reste afin de sauver la CMDT d’un naufrage programmé par un clan, estiment les travailleurs.

Qui composent ce fameux Clan Sicilien, comment il fonctionne et quels sont les grands détournements à son actif ?

Nous s’y reviendrons dans nos prochaines parutions.

Affaire à suivre

Amidou Keita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *