Présentation des vœux à la Presse : Me Mountaga Tall  demande d’abroger le décret instituant l’Etat d’urgence

Ils  étaient très nombreux les responsables des faitières de la presse, les militants, militantes et sympathisants à répondre  ce mercredi 13 Janvier 2021 à l’appel du  Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID –Faso Yiriwaton).

Pour  la 22è année consécutive, le président du Congrès  National  d’Initiative  Démocratique (CNID- Faso Yiriwa Ton)  Me Mountaga Tall a respecté la tradition  en  présentant  ses vœux à la presse.

 Devant un parterre de journalistes venus pour la circonstance Me Mountaga Talla  a fait un tour d’horizon des questions brûlantes de l’actualité, tout en tirant le bilan de l’année 2020 et poser les jalons pour les perspectives.

 «  Il faut Etre un ingrat pour ne pas reconnaitre le combat de Me Mountaga Tall pour la liberté de la presse au Mali » C’est par ses mots  que le président de la maison de la presse Dramane Aliou Koné a planté le décors  de cette  cérémonie de présentation des vœux du président du Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID –Faso Yiriwaton) Me Mountaga Tall à la Presse.

Entouré des autres responsables des faitières de la presse  Dramane Aliou Koné président de la maison de la presse  s’est réjoui du respect de cette tradition par le président du  CNID-Fao Yiriwaton. Il a également saisi cette occasion pour rendre un hommage mérité à Mountaga Tall pour ces combats pour le Mali et surtout pour l’avènement de la démocratie et de la préservation de la liberté de la presse.

 Dans une communication claire et limpide, le président du CNID – Faso Yiriwaton  a dressé un tableau sombre de l’année 2020. De la violation de la liberté de la presse  en passant par la gestion  du pays jusqu’à la gestion de la pandémie à coronavirus, rien n’a été oublié par le conférencier.

 Selon  Me Mountaga Tall  2020 a été une année particulièrement éprouvante à tout point de vue, une année horrible que le Mali n’a jamais connu de l’indépendance à nos jours «  Il ne s’agit pas d’un jeu de répétition mais une triste réalité que nous vivons ».

 S’agit des cas de violations de la liberté de la presse, le président du Congrès National d’Initiative Démocratique (CNID –Faso Yiriwaton ) dira qu’Est-il aujourd’hui besoin d’aller consulter le sérieux classement de la liberté de la presse de « Reporters Sans Frontières » pour s’inquiéter des atteintes à la liberté de la presse dans notre pays.  Pour changer les choses Me Mountaga Tall préconise  deux mesures :

 Abroger immédiatement l’instruction N° 2366 /MATD-SG du 18 Décembre 2020 relative à l’application de l’Etat d’urgence qui sous le couvert de lutte contre la pandémie de la Covid 19 fait planer des menaces sur toutes les libertés individuelles et collectives. « Ce texte doit  être purement et simplement retiré et tous les démocrates et républicains doivent conjuguer leurs efforts pour cette cause » La deuxième mesure consiste à dépénaliser les délits de presse et revoir à la hausse  l’aide à la presse.

Pour ce qui est de la gestion de la pandémie à coronavirus, le conférencier Me Mountaga Tall  estime que la mauvaise et laxiste gestion de la pandémie avec son corolaire de  corona business ont exposé davantage nos compatriotes aux affres de cette maladie.

Pour ce  qui concerne le bilan de 2020, il dira que c’est une année qui a été marquée par la chute de l’ancien régime à la suite  de l’action héroïque et patriotique du M5-RFP qui a réussi à fédérer et à mobiliser les forces patriotiques maliennes à Bamako.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *