PRESIDENTIELLE 2018: La candidature de Moussa Mara fait polémique dans sa formation politique

La candidature de l’ancien PM Moussa Mara ne fait pas l’unanimité dans sa formation politique. Les membres du comité directoire et une frange importante des militants dénoncent la démarche unilatérale de Moussa Mara.

« En ce jour du 8 Avril 2018, je déclare ma candidature à l’élection présidentielle de 2018 et m’engage à déployer toute mon énergie pour restaurer la confiance entre nous, indispensable au rassemblement et à l’unité nationale. Le Mali a besoin de nous tous », a dit Moussa Mara face à la presse. Bien qu’il soit le président du parti Yéléma, cette déclaration ne fait pas l’unanimité au sein du parti. Les militants dénoncent le fait que l’ancien Premier ministre ait fait le tour des organes de médias annonçant son intention de briguer la magistrature suprême sans faire allusion au parti.

« La démarche du président est unilatérale. Selon les règlements et textes du parti, l’investiture se fait par le congrès. Mais Moussa Mara a brulé toutes ses étapes. Il faut qu’il retourne aux fondamentaux du parti », rappelle un militant. Et d’ajouter que Moussa MARA doit comprendre que le parti n’est pas pour lui. « Ce sont les hommes et les femmes qui ont cru à un changement pour mettre sur les fonts baptismaux cette formation. A l’allure des choses, Moussa Mara n’est que le candidat de sa coalition Sira Kura… »

Il faut rappeler que lors de la présidentielle de 2013, M. Mara a obtenu 1,5% des suffrages. Au second tour, il a appelé à voter pour Ibrahim Boubacar Keita IBK.

Zan Diarra

Soleil Hebdo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *