Présidentielle du 29 juillet: MSC officiellement candidat

Après le lancement non sans remous de sa plateforme pour le changement, le 20 janvier dernier, Moussa Sinko Coulibaly, le général démissionnaire, était samedi 9 juin dans la capitale des Balazans pour officialiser sa candidature.
Les ambitions de l’ancien ministre de l’administration territoriale de la transition, compagnon d’Amadou Haya Sanogo, étaient clairement affichées au lendemain de sa démission fracassante des rangs de l’armée nationale. « J’ai l’honneur de vous présenter ma démission des forces armées à compter de ce jour 30 novembre 2017. Ce choix est lié à mon ambition de vouloir contribuer autrement à trouver des solutions aux défis politiques, éducatifs, économiques, culturels et social auxquels notre pays est confronté », écrivait-il sa lettre de démission.
Sa candidature était donc très attendue surtout par ses soutiens qu’il a pu rencontrer à l’intérieur et à l’extérieur du pays au cours d’un long périple. Son investiture a eu lieu samedi dernier dans la salle de spectacle Mieru Ba de Ségou en présence de certains leaders du front de candidats dénommé « Les Batisseurs » dont il est membres, venus en renfort et le chroniqueur RAS Bath et bien d’autres.
Dans son speech, le jeune candidat a promis d’été le candidat exemplaire qui incarnera la transparence dans la gestion des affaires de l’état.
Rappelons que MSC avait déclaré lors du lancement de sa plateforme que «IBK ne fait plus partie de la solution, il est devenu un problème pour le Mali».

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *