Primaires de l’ADEMA/PASJ : Le CE et le face-à-face Dioncounda-Dra

Une semaine après la clôture du dépôt de candidatures aux primaires de l’Adéma/PASJ, les nuages commencent à se dégager du côté de Bamako-coura. La commission, dirigée par le 3e vice-président Marimantia Diarra, aurait déjà fini les dépouillements et les candidatures de Dioncounda Traoré et de Dramane Dembélé seraient retenues.

Près d’une dizaine de candidatures avaient été enregistrées. Parmi lesquelles celles d’Abdoulaye Pona, parrainée par la section de Bankass, Madou Koné par la section de la Commune III, Moustapha Dicko par la section de Douentza.

Dramane Dembélé, qui a eu le parrainage de la majorité des sections de la région de Ségou, soit 4/7 et de 4 autres sections sur les 2/3 des régions administratives du pays, est arrivé 2e au classement. Il est devancé par Dioncounda Traoré, soutenu par le président du groupe parlementaire de l’Adéma, l’honorable Issa Togo, et une quarantaine de sections.

Mais tout compte fait, l’ancien président maintient toujours le flou sur sa candidature. Toutes ces candidatures enregistrées devaient être dépouillées par la commission de Marimantia Diarra, composée de Ntji Diawara, représentant la jeunesse, Mastan Kéita, représentante des femmes, Ibrim Lanseni Coulibaly, Issa Togo, Adama T. Diarra et Makan Moussa Sissoko.
Une face à face est inéluctable

A l’issue des travaux de la commission Marimantia, selon notre source, 2 candidatures ont été retenues (Dioncounda Traoré et Dramane Dembélé). Un derby entre le professeur et son élève.

A Bamako-Coura, les bonnes volontés s’activent pour une issue heureuse. Des sources concordantes informent que le candidat Dramane Dembélé serait approché par certains barons de la ruche pour l’unité et la cohésion en cédant la place au Pr. Dioncounda Traoré qui émet toujours le doute sur sa candidature.

De sources proches des deux candidatures, on s’abstient de tout commentaire. Dans la ruche on se félicite du fait que la candidature interne de l’Adéma malgré des hostilités, est aujourd’hui une réalité ce qui fait la fierté de bon nombre de militants. En tout cas, le CE est attendu pour départager les prétendants.

Nos tentatives de joindre le président du groupe parlementaire du parti, Issa Togo sur leur position sont restées sans suite.

A suivre…

Source : Le Républicain

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *